Historiques

Directeur : Edmond DZIEMBOWSKI
  1. Le capitalisme familial

    Le capitalisme familial

    Jean-Claude DAUMAS (txt réunis par) – David S. LANDES (préf.) – 2004

    L'inefficacité du capitalisme familial et sa disparition inévitable sont des mythes. C'est ce que démontre brillamment ce livre sur la base de l'étude de quelques trajectoires d'entreprises, et cela alors que l'opinion redécouvre les vertus du capitalisme des Familles.

    30.00 €
  2. Polonais d'Alsace

    Polonais d'Alsace

    Yves FREY – 2003

    Cet ouvrage n'est pas seulement une histoire de l'immigration polonaise dans le bassin potassique de Haute-Alsace, mais se situe au carrefour de l'histoire sociale, économique et culturelle...
    28.00 €
  3. La cité charnelle du Droit

    La cité charnelle du Droit

    Annie STORA-LAMARRE (dir.) – 2002

    Dans le corps mis en scène par le droit, son perfectionnement et ses anomalies, la chair des femmes et des enfants, ou du criminel, il y a toujous l'évocation et l'attente d'une loi idéalisée, la juste distribution des rôles... La collaboration d'universitaires, de spécialistes concernés par la cité charnelle du Droit, permet de porter un regard novateur sur un monde juridique à l'aspect nu et squelettique et qui, en touchant au corps, dévoile l'essence même de la socialité humaine.

    22.50 €
  4. Organiser à l'aube du taylorisme

    Organiser à l'aube du taylorisme

    Yves COHEN – 2001

    Original par ses sources, novateur dans sa méthode, cet ouvrage retrace l'invention de pratiques à la base de l'époque taylorienne et au cœur des transformations de la société contemporaine.
    29.00 €
  5. Destins immigrés

    Destins immigrés

    Philippe RYGIEL – 2001

    Cet ouvrage contribue à une meilleure connaissance des parcours sociaux des familles immigrées arrivées en France avant la Seconde Guerre mondiale. II précise les formes de leur intégration à la société française, pour la plupart une intégration à la classe ouvrière.
    39.64 €
  6. Les enclaves territoriales aux Temps Modernes (XVIe-XVIIIe siècles)

    Les enclaves territoriales aux Temps Modernes (XVIe-XVIIIe siècles)

    Paul DELSALLE – André FERRER (éd.) – 2000

    Ville libre impériale jusqu'au XVIIe siècle, enclave au coeur de la Franche-Comté des Habsbourg, Besançon a tout naturellement accueilli ce colloque international sur le thème des « enclaves territoriales aux Temps Modernes ». Cette rencontre a permis d'analyser le phénomène des enclaves, dans l'ensemble de l'Europe, aux XVIe ,XVIIe et XVIIIe siècles sous ses aspects les plus divers. La collaboration d'universitaires spécialistes des nombreuses provinces et des pays voisins de la France, concernés par ce problème des enclaves, permettre de porter un regard novateur sur la persistance de cet héritage médiéval confronté aux réalités de l'État, de la société et de l'économie modernes.

    27.00 €
  7. L'amour du drap, Blin & Blin, 1827-1975

    L'amour du drap, Blin & Blin, 1827-1975

    Jean-Claude DAUMAS – 1999

    Prestigieuse entreprise lainière, Blin et Blin est une de ces sociétés familiales de taille moyenne si caractéristiques du capitalisme français. Fondée en Alsace à l'aube de la révolution industrielle par un modeste colporteur juif, transférée en Normandie après la guerre de 1870 et devenue le fournisseur attitré des grands négociants du Quatre Septembre et de la Haute Couture, elle incarne un siècle durant un certain type d'entreprises textiles, celles qui, fortes d'un savoir-faire incomparable, ont fondé leur réussite sur la recherche de la qualité et la conquête des marchés étrangers. Encore prospère dans les années 1950 grâce à un développement spectaculaire des exportations, elle a été incapable de s'adapter à la démocratisation de la consommation et à l'essor du prêt-à-porter et, comme tant d'autres entreprises textiles, a été emportée par la crise des années 1970. Exceptionnellement riches, ses archives permettent d'en faire une histoire totale -à la fois économique, sociale et culturelle. Tous les aspects en sont évoqués ; les techniques, du métier à bras au métier à tisser sans navette -les lieux de production, de l'atelier domestique à l'usine intégrée -le financement -les produits, des tissus cardés, beaux et chers, destinés à l'habillement -les ouvriers, qu'une habile politique sociale a attachés à l'usine -une culture d'entreprise originale qui associe culte de la qualité et paternalisme -et cinq générations de patrons qui forment une belle dynastie industrielle restée fidèle, après bien des métamorphoses, à la religion du fondateur. Sans oublier la transformation réussie de l'usine, vidée de ses machines et de ses ouvriers, en un bel ensemble immobilier à travers lequel survit à Elbeuf le souvenir de la draperie.

    26.50 €
  8. Jean Coutrot, "De l'ingénieur au prophète"

    Jean Coutrot, "De l'ingénieur au prophète"

    Olivier DARD – 1998

    Polytechnicien engagé dans l'industrie, taylorien fervent, Jean Coutrot est un des patrons ingénieurs les plus originaux de l'entre-deux-guerres, soucieux, à travers ses activités d'ingénieur-conseil et ses écrits, de rénover le fonctionnement des entreprises et de transformer les relations sociales : son objectif est de substituer au capitalisme d'alors un humanisme économique. Jean Coutrot est aussi un agitateur d'idées et un publiciste en vue. Fer de lance du groupe X-Crise, et du groupe du 9 juillet 1934, il fréquente des figures de proue de la mouvance non-conformiste, de Georges Valois à l'Ordre Nouveau. Maître d'œuvre des entretiens de Pontigny, il lance, avec le patronage d'Aldous Huxley et d'Alexis Carrel, un Centre d'études des problèmes humains. Cette création illustre le passage de Jean Coutrot du statut d'ingénieur à celui de prophète soucieux de régénérer une humanité jugée sclérosée et de bâtir, sur un soubassement rationaliste, un homme nouveau. Loin d'œuvrer au service d'une prétendue synarchie, Jean Coutrot professe ses idées au grand jour et espère les voir mises en œuvre en 1936-1937, lorsqu'il conseille Charles Spinasse, le ministre de l'Economie nationale du Front populaire. L'échec de Coutrot ne saurait faire oublier l'importance du personnage, qui ne tient pas tant à son individualité qu'au carrefour que représentent les groupements qu'il anime et qui permet de revisiter, sur un mode inédit, les novations intellectuelles des années trente.

    33.50 €
  9. Incontournable morale

    Incontournable morale

    Annie STORA-LAMARRE (dir.) – 1998

    Comment s'opère en histoire le partage entre l'usage modéré et l'excès ? Comment les valeurs morales s'effondrent-elles dans la guerre ? Comment analyser le jeu des oppositions entre ce qui est jugé moral et immoral ? La Morale et l'Éducation, la Morale et les Figures du risque, la Morale et la Politique, la Morale et la Guerre se trouvent au centre de ces recherches. Avec un savoir passionné et anxieux, il nous est parlé de Lacenaire, de Michelet, de Boris Vian, d'enfants manœuvrés comme les soldats d'une armée bien disciplinée.

    27.00 €
  10. La Résistance et les Français

    La Résistance et les Français

    François MARCOT (dir.) – 1996

    Ce colloque, le cinquième de la série consacrée à ce thème, se veut une réflexion sur les relations entre La Résistance et les Français, saisies dans la variété de leurs formes, la multiplicité de leur objet, la diversité des points de vue à partir desquels les historiens tentent de les penser. Le thème de lutte armée et maquis est placé dans une perspective à long terme pour saisir les difficultés et les hésitations d'acteurs pour lesquels, dans l'action, rien n'a été simple, rien n'est allé de soi. Les communiquants sont retournés aux archives, avec modestie et abnégation, et ils ont sérieusement malmené quelques notions que le sens commun, la transmission de la mémoire et quelques ouvrages avaient fait prendre pour des évidences et qui ne sont que des reconstructions. En effet, la lutte armée et les maquis occupent une place bien particulière dans la production historiographique française : jusqu'à une période récente, on a surtout connu des témoignages d'acteurs et des récits journalistiques, avec prédominance de l'aspect histoire-batailles.

    22.00 €