Néolithisation précoce. Premières traces d'anthropisation du couvert végétal à partir des données polliniques

Néolithisation précoce. Premières traces d'anthropisation du couvert végétal à partir des données polliniques

Hervé RICHARD (dir.)

2004 – ISBN : 978-2-84867-079-9 – 219 pages – format : 21*29.7 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Environnement, société et archéologie

25,00 €
OU
Résumé
Ce volume est le fruit d'une recherche pluridisciplinaire intitulé « Premières traces de l'impact de l'homme sur la végétation holocène » s'appuyant sur le fait qu'il semblait exister un décalage chronologique entre la néolithisation décrite à partir des artefacts archéologiques et les traces les plus anciennes d'impact de l'homme sur le couvert végétal perçues dans les analyses des grains de pollen et des spores. Les premières preuves polliniques de l'influence de l'homme sur la dynamique naturelle de la végétation holocène sont mises en évidence suivant les régions entre la fin du VIIe et le VIe millénaire avant notre ère (années solaires) ; la période-clé semble être le VIe millénaire. La plupart des articles réunis ici associent des spécialistes de l'évolution de la végétation et des archéologues. Presque toutes les régions de France sont abordées ; des articles concernent également la Belgique, le Luxembourg et l'Espagne. À la lumière de ces découvertes, la classique rupture brutale entre le Mésolithique et le Néolithique serait remplacée par un lent processus de contacts, de diffusions partielles et d'adoptions temporaires de certaines techniques – notamment agricoles –, processus jalonné pendant environ un millénaire de périodes fastes et de phases d'abandon de ces pratiques couvrant parfois plusieurs générations.
Sommaire
Auteur(s)
Hervé RICHARD (dir.)
éléments téléchargeables
En Ligne