Couverture_Anderson-Migeot_Sujet-cause

Le sujet en cause

Mondialisation, didactique des langues et enseignement

Patrick ANDERSON – François MIGEOT (dir.)

2019 – ISBN : 978-2-84867-670-8 – 182 pages – format : 15x21 cm

Série : Nos collections

Collection : Annales littéraires

Série : Linguistique, sémiotique et communication

Disponibilité : En stock

13.00 €
OU
Résumé

Que ce soit sous la forme de l’éclectisme ou que ce soit sous la forme de ce qui peut être rassemblé sous l’emblème du « tout communicatif », de « l’approche actionnelle  » ou de l’approche par compétences, les discours qui alimentent la doxa  du champ éducatif et de la didactique des langues (DLE) se sont progressivement inscrits dans la sphère d’influence du néo-libéralisme et de sa « langue de coton ».

 Corrélativement, la DLE se propose de développer une ou des conceptions dans lesquelles une suite de procédures à suivre doit permettre de résoudre une ou des tâches en vue de l’acquisition de savoir-faire. Ce modèle, même s’il n’y fait pas référence, délimite un sens technique plus ou moins univoque qui sera transmis et prend source dans ce que Dan Sperber et Deirdre Wilson (1986) ont appelé le « modèle du code».

Simultanément, l’émergence de conceptions majoritairement développées autour des propositions du Conseil de l’Europe ont mis en œuvre, depuis les années 1990, une instrumentalisation de la langue et ont, d’autre part, présidé à la disparition du sujet en tant qu’élément constitutif de l’acte d’apprendre.

Comme l’écrit Cynthia Fleury, « la langue des dominés n’a pas le même accès à la performativité que celle des dominants. Si la première demeure langage, la seconde fait réalité » (Les Irremplaçables). Le présent ouvrage se propose donc de déconstruire le discours dominant et d’interroger la didactique des langues et, plus largement, l’enseignement en Europe – dans leurs discours et dans leurs pratiques – sur la conception du sujet qu’ils véhiculent, en convoquant des points de vue historique, socio-anthropologique, philosophique, psychanalytique et politique, centrés sur des objets spécifiquement articulés à la didactique, aux politiques éducatives, à la linguistique.

Sommaire
Introduction

Patrick Anderson & François Migeot

UNE PROBLÉMATIQUE

LA DIDACTIQUE DES LANGUES ET LA DISPARITION DU SUJET
Mort du sujet, mort de la langue
Patrick Anderson 

PREMIÈRE PARTIE

DISSOLUTION DE LA LANGUE ET DU SUJET : FONCTIONNEL, ACTIONNEL, CO-ACTIONNEL & CO

Situation du FLE au Brésil :entre héritages et post-modernité
Marie José Coracini
 
Interrogation sur l’instrumentalisation de la langue étrangère dans la DLE
Carla Nunes Vieira Tavares
 
Comment la communication est-elle envisagée en didactique des langues ?
Rémy Méttetal
 
Qu’en est-il des besoins ?
Véronique Dagues

DEUXIÈME PARTIE

LE CECRL : PARADIGMES, POSTULATS ET DE QUELQUES COROLLAIRES 
POUR LA LANGUE ET LE SUJET
Apprendre les langues à cecrland et se  raconter des histoires
Yannick Lefranc
 
Engagement et approche actionnelle : Jean-Paul Sartre précurseur du CECRL ?
François Migeot

TROISIÈME PARTIE

LA PÉNÉTRATION DE L’ÉCONOMIE ET DU MARCHÉDANS L’ENSEIGNEMET 
ET LES SYSTÈMES ÉDUCATIFS
Le fondements socio-économiquesde l’approche par compétence
Nico Hirtt
 
La politique éducative de l’union européenne :entre savoir-faire, faire-savoir et se faire avoir…
Judith Migeot-Alvarado

Épilogue – vers une crise de l’humanisation

Une crise de l’humanisation
Jean-Pierre Lebrun

Références bibliographiques

Les auteurs

Auteur(s)
Patrick ANDERSON (dir.)
Patrick Anderson est professeur émérite des universités en Sciences du langage à l’université de Franche-Comté, membre du laboratoire Dipralang, université Paul Valéry, Montpellier III, membre de la Convention Psychanalytique (Groupe régional Franche-Comté) et Fedepsy (Strasbourg).
François MIGEOT (dir.)
François Migeot est maître de conférences HDR en sciences du Langage à l’université de Franche-Comté et membre du laboratoire CRIT (Besançon).
Public
Étudiants en licence et Master Sciences du langage
éléments téléchargeables