Philosophie, Histoire des idées et des sciences

  1. Le droit naturel à l'épreuve de l'histoire
  2. Judeoconversos y moriscos en la literatura des Siglo de Oro

    Judeoconversos y moriscos en la literatura des Siglo de Oro

    Irène ANDRÈS-SUAREZ (txt réunis par) – 1995

    15.00 €
  3. Formes de rationalité et phronétique moderne

    Formes de rationalité et phronétique moderne

    COLLECTIF – 1995

    Si la notion de prudence connaît dans la pensée moderne un nouvel épanouissement, elle semble se scinder : d'une part, elle définit une rationalité limitée de l'action orientée vers une théorie des choix rationnels qui sera une technique pragmatique ; de l'autre, elle entend dépasser le polythéisme des valeurs en restituant un minimum de sens sans tomber dans les eschatologies des philosophies de l'histoire. Mais l'idée d'une rationnalité limitée et pourtant capable de produire une action transformatrice n'implique-t-elle pas le retour d'une pensée dialectique entendue comme examen de la diminution conflictuelle et polémique de raison ?

    20.00 €
  4. Événement et prose narrative II

    Événement et prose narrative II

    COLLECTIF – 1995

    22.00 €
  5. La rationalité de la politique

    La rationalité de la politique

    Jean ROBELIN – 1995

    Après la divine surprise causée par l'écroulement du socialisme réel, les débordements de joie des possédants et des puissants du jour, les rires se sont figés : à peine libéré de son double étatique infernal, le capitalisme a libéré ses démons intérieurs : nationalisme, misère, guerre, exclusion, exploitation. Il dissout toute apparence d'ordre du monde, de sens de l'histoire, de raison fondatrice, totalisante ou ontologique. Mais si son absurdité nous contraint à saisir la politique comme une rationalité limitée et incomplète, son inhumanité contraint cette rationalité à être transformatrice. Comment rectifier les impossibilités internes du capital, sortir de l'absurde logique de la maîtrise, de l'appropriation et de la productivité, sans se réfugier dans un au-delà impolitique de la politique? L'humanité fait de la politique parce qu'elle n'a rien à raisonnablement espérer, qu'elle ne sait pas ce qu'elle doit faire, et parce que le pire même n'est pas toujours sûr.

    30.00 €
  6. Expansions, Ruptures et Continuités de l’idée européenne II

    Expansions, Ruptures et Continuités de l’idée européenne II

    COLLECTIF – 1995

    Les études composant ce volume ont continué à porter non pas seulement sur l'idée assez récente d'Europe, mais sur l'idée européenne au sens plus large de perspective européenne caractérisant de multiples aspects de la vie socio-culturelle relatifs à l'Europe occidentale depuis la fin du dix-septième siècle. Ces études s'attachent ainsi pour une part à des trajectoires orientées tantôt vers l'expansion, tantôt vers la rupture de l'idée européenne, c'est-à-dire à des phénomènes qui, à partir d'individualités, de courants et d'événements, s'inscrivent dans un processus plus ou moins vaste d'appartenance ou d'opposition à telle ou telle dimension européenne donnée de la pensée et/ou de l'action. Les autres occurrences présentées se caractérisent, elles, par des attitudes mixtes où le profil de l'idée européenne associe les lignes d'expansion et de rupture, vieux couple dont l'actualité ne semble pas être prochainement en passe de se démentir.

    23.00 €
  7. De la prudence des anciens comparée à celle des modernes
  8. La prostitution en Espagne de l'époque des rois catholiques à la IIe République
  9. Mélanges offerts à Albert Dérozier
  10. L'idée d'Europe, vecteur des aspirations démocratiques : les idéaux républicains depuis 1848

    L'idée d'Europe, vecteur des aspirations démocratiques : les idéaux républicains depuis 1848

    COLLECTIF – 1994

    Parmi les idéaux de la Révolution française, celui d'une république démocratique européenne a été particulièrement vivace. Ce volume aborde en premier lieu le thème du « modèle républicain » et les travaux présentés permettent de constater les avancées des idéaux républicains dans plusieurs pays d'Europe malgré les nombreux reculs de ces mêmes idéaux. Si l'Europe de la paix ne s'est pas réalisée, l'idée républicaine a fait son chemin et représente à l'heure actuelle une valeur que l'on n'ose plus guère contester en Europe. Par ailleurs l'analyse des rapports délicats entre nationalismes, régionalismes et idéaux démocratiques illustre le conflit permanent dans l'histoire de l'Europe entre l'idée d'Europe et le nationalisme. Aussi la dernière partie de l'ouvrage pose-t-elle la question de savoir s'il est possible pour l'Europe, avec ses nations enracinées, d'envisager un nouveau mode d'être au monde, un autre rapport des sujets à la citoyenneté, bref de passer de l'Europe des frontières à l'Europe des horizons.

    29.00 €