L'espace urbain européen

L'espace urbain européen

Yvette MARIN (dir.)

1996 – ISBN : 978-2-251-60606-4 – 298 pages – format : 16x24 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Faits de sociologie

Disponibilité : En stock

15.00 €
OU
Résumé

Le « problème du centre-ville » est le casse-tête favori des élus de tous bords, et de leurs lamentations pourrait surgir un chœur antique qui se chanterait en espagnol, en français, en anglais, en hongrois, en italien… Car là, aussi bien qu' ailleurs, le « problème » est criant et crucial. Ainsi, partout en Europe, des décisions administratives interviennent au jour le jour et s'ajoutent les unes aux autres en réparant ici ce qui est en train de se déchirer là-bas. Au cours des journées de travail du CREHU, plusieurs « regards » ont été mis en présence, pour tenter d'abord de dénouer l'écheveau avant de se pencher sur les mécanismes qui dérégulent les centre-villes en puisant nos exemples aussi bien dans l'Antiquité qu'au XXsiècle, pour ensuite avancer timidement des solutions, car toute recherche, qui d'expérience connaît les dangers du « Yaquà », impose l'humilité. C'est pourquoi, au milieu des voix des chercheurs, s'interposent ici celles des praticiens du « terrain ». À travers les articles de cet ouvrage traitant de l'Espagne, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Hongrie, de l'Italie, divers problèmes sont évoqués qui affectent les centre-villes : problèmes créés par le retard économique, problèmes de nouvelles populations immigrées qui se livrent à des guerres de clans et de territoires, problèmes posés par l'appropriation d'espaces publics. Pour ne pas plonger le lecteur dans le marasme d'un mal profond, des solutions non pas potentielles, mais réelles, déjà expérimentées sont évoquées, comme celles proposées par des architectes qui ont travaillé sur la réhabilitation des quartiers déchus, ou celles tentées par le député-chercheur universitaire d'un quartier difficile de Budapest, ou encore par des représentants de la DDE de Perpignan, ville qui doit faire face à l'afflux constant d'une population de "migrants", ces nouveaux vagabonds sans abri, attirés par le climat favorable du Sud de la France, qui « vivent » de trois sous jetés dans une soucoupe.

Sommaire
Auteur(s)
Yvette MARIN (dir.)
éléments téléchargeables
En Ligne

Recommandations