La pensée de la race en Italie

La pensée de la race en Italie

Du romantisme au fascisme

Aurélien ARAMINI – Elena BOVO (dir.)

2018 – ISBN : 978-2-84867-621-0 – 278 pages – format : 16*24 cm

Collection : Les cahiers de la MSHE Ledoux

Série : Archives de l'imaginaire social

Disponibilité : En stock

Ce produit est en pré-commande
jusqu'au dimanche 06 mai 2018.

Prix normal : 20,00 €

Special Price 14,00 €

OU
Résumé

L’importance de la pensée italienne de la race a été longtemps sous-estimée. Cependant, en Italie autant qu’en France ou en Allemagne, nombre d’œuvres littéraires ou de discours scientifiques mobilisent le concept de race dans une perspective aussi bien théorique que politique. Des premières décennies du xixe siècle à la période fasciste, trois moments – philologie romantique, anthropologie positiviste et idéologie fasciste – constituent les jalons d’une archéologie de la pensée italienne de la race dont l’étude révèle un usage spécifique qui engage non seulement le rapport que la Péninsule entretient avec l’autre mais aussi le rapport qu’elle entretient avec elle-même.

Sommaire

Préface. Singulière Italie

     Frédéric Brahami

 

Introduction. Pour une étude la pensée de la race en Italie. De l’âge romantique à la période fasciste

Aurélien Aramini et Elena Bovo

 

Première partie : Aux origines de la pensée de la race en Italie. Littérature, philologie et anthropologie

 

Chapitre 1 . Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël. Les impasses de la rencontre culturelle et amoureuse entre les « nations » dans l’Europe du xixe siècle

Enzo Neppi

 

Chapitre 2. Gaspare Gorresio : de la recherche de l’origine à la (re)découverte de l’identité aryenne

Aurélien Aramini

 

Chapitre 3. « Les sublimes idéaux de notre race » : Carducci et le mythe aryen

Laura Fournier-Finocchiario

 

Chapitre 4. Racisme et idéologie du progrès. Cesare Lombroso, disciple infidèle de Paolo Marzolo ?

Elena Bovo

 

Deuxième partie : L’anthropologie criminelle. Cartographie du racialisme à l’italienne

 

Chapitre 5. Le début de la pensée raciste de Lombroso (1860-1871)

Silviano Montaldo

 

Chapitre 6. « Costrutto diversamente dagli altri » : criminalité, atavisme et race chez Lombroso

Xavier Tabet

 

Chapitre 7. Le racisme antiméridional entre la fin du xixe et le début du xxe siècle

Ernesto De Cristofaro

 

Chapitre 8. Colères, maladresses et races maudites : La naissance de l’antiracisme dans l’Italie postunitaire

Maria Teresa Milicia

 

Troisième partie : De l’anthropologie criminelle aux discours fascistes

 

Chapitre 9. Une voie régionale à la race ? Romagne et Romagnols entre la fin du xixe siècle et le fascisme

Massimo Baioni

 

Chapitre 10. Mussolini et les mots de la race

Antonin Guilloux, Stéphanie Lanfranchi et Élise Varcin

 

Chapitre 11. Entre « infortune » et « fortune » de l’antisémitisme français dans l’antisémitisme fasciste. L’image de la France dans La difesa della razza

Francesco Germinario

 

Chapitre 12 . La construction de l’identité et de l’altérité coloniale et raciale dans l’école italienne

Gianluca Gabrielli

 

Quatrième partie : Documents

 

Chapitre 13. Un échange inédit entre Gobineau et Gorresio. « Orientalistes mutanda mutandis »

Aurélien Aramini

 

Chapitre 14. Giuseppe Musolino. Un « héros du mal » étudié par Cesare Lombroso

Aurélien Aramini

 

Chapitre 15. Le dernier brigand. Giuseppe Musolino

Cesare Lombroso

 

Bibliographie générale

Auteur(s)
Aurélien ARAMINI (dir.)
Aurélien Aramini est chercheur associé au laboratoire « Logiques de l’agir » de l’université de Franche-Comté.
Elena BOVO (dir.)
Elena Bovo est maître de conférences en littérature et civilisation italiennes à l’université de Franche-Comté. Docteure en philosophie.
Public
Étudiants en philosophie, en histoire ou en italien, chercheurs en sciences sociales, italianisants
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Ouvrage publié avec le concours du programme ANR Utopies 19, ANR_2011_BSH3_010_02 et de la Maison des sciences de l’homme et de l’environnement Claude Nicolas Ledoux