Les limites de siècles. Lieux de ruptures novatrices depuis les temps modernes

Les limites de siècles. Lieux de ruptures novatrices depuis les temps modernes

Actes du Colloque international organisé par le laboratoire Littérature et Histoire des pays de langues européennes à Besançon, les 29-30-31 mai 1997

Marita GILLI (dir.)

1998 – ISBN : 978-2-913322-10-3 – 780 pages – format : 15*21 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Recherches interdisciplinaires et transculturelles

57,00 €
OU
Résumé
L'objet de ce colloque consiste à s'interroger sur les limites de siècles (début et fin)afin d'apprécier dans quelle mesure elles peuvent être considérées comme des références, des marqueurs pour des évolutions historico-culturelles depuis la période moderne. Cette problématique permet de préciser les mutations, les innovations, les nouveaux modèles, les mythes, les ruptures, comme les continuités c'est-à-dire d'approfondir les flux divers et complexes que constituent les débuts et les fins de siècles. Les communications se sont regroupés en deux grandes parties : la première englobe la mise en question des limites de siècles , les études sur la « fin du siècle » et la décadence et un certain nombre de communications qui se situent entre « fin de siècle » et rupture novatrice et servent ainsi de transition vers la deuxième partie qui traite des ruptures novatrices.
Sommaire
Auteur(s)
Marita GILLI (dir.)
éléments téléchargeables
En Ligne