Sainteté et modernité ciuverture

Sainteté et Modernité

Alexandre SALAS

2018 – ISBN : 978-2-84867-624-1 – 258 pages – format : 15*21 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Centre Jacques Petit

Disponibilité : En stock

Ce produit est en pré-commande
jusqu'au lundi 28 mai 2018.

15.00 €
OU
Résumé

Il aura fallu attendre que le christianisme ne structure plus la société pour que la littérature interroge librement les catégories de mystique et de sainteté, à travers des relectures ludiques, érotiques ou polémiques des Vies de saints. Au fur et à mesure que l’hagiographie est récupérée par les écrivains qui la transforment et la soumettent à leurs objectifs propres, et que le sacré connaît une dilution proportionnelle à son extension – ce qui pose la question d’une sainteté de l’ordinaire –, la littérature prend progressivement le relais de la religion, ce qui implique un transfert de sacralité sur l’art. Aussi interrogeons-nous les conditions de possibilité d’une théologie de la littérature aujourd’hui, à travers l’exploration du rapport paradoxal que la Modernité entretient avec le sacré et la sainteté.

Sommaire

Introduction

L’hagiographie : genre ou forme ?

La Sainteté à l’épreuve de la modernité

 

Du « bon » usage littéraire de l’hagiographie ?

Vers une autonomisation progressive du littéraire

Le Christ ramené à des proportions humaines

Un type inédit d’hagiographie chez les écrivains catholiques

Saint Julien et saint Antoine réinventés par Flaubert

Devenir de la sainteté en territoire poétique

Un rapport ludique voire parodique à l’hagiographie

Des versions parodiques des Évangiles ?

Entre légèreté, humour et dérision

Delteil : une sainteté loufoque, cocasse et truculente

L’hagiographie sera perverse ou ne sera plus

Des vies « minuscules », « infâmes » ou « volées »

Les idiots de la (sainte) famille

 

Sainteté ou monstruosité ? Figures littéraires d’une sainteté-limite

Sous l’Égide de « Saint Mauvais »

Qui fait l’ange fait la bête

Trajets de chute

Sanctification du criminel

Saintes abjections

État limite : l’érotisme comme mysticisme

Réversibilité entre sainteté et hérésie

Vision et tentation

Abaissement et profanation

 

La Sacralisation de la littérature : vers une théologie littéraire ?

Littérature et sciences humaines : l’invention du sacré

Métamorphoses du sacré

Vers une canonisation inédite de l’artiste

La « merveille » surréaliste ou comment réenchante
le monde 

L’anthropologie sociale du sacré

Le Collège de Sociologie contre le sacré surréaliste

Du sacré au mystique

L’expérience mystique, analogon de l’expérience littéraire ?

Mystique et langage

Voies et détours de l’aveu

Écriture du pathos

La quintessence littéraire de la sainteté

Imprécateurs mystiques et prophètes bibliques

Hello : la part maudite de la littérature catholique

Bloy, pèlerin de l’Absolu

Calaferte, Moreau, ou la possession verbale

Le paradoxe du mysticisme athée

Bataille, Duras : deux invitations à « se perdre »

Augérias : voyage initiatique et mysticisme panthéiste

Entre foi littéraire et doute : un nouveau modèle ?

Quignard : le « retirement »du Solitaire ou du sage oriental

Louis-Combet contemplateur de saint Exupère

Michon sous les auspices de saint Thomas

L’innocent, l’écrivain sans livre : métaphore
de l’écrivain idéal ?

Conclusion

Bibliographie

Index Nominum

Auteur(s)
Alexandre SALAS
Alexandre Salas est agrégé de littérature française. Il est docteur de l’Université de Paris VII et a publié des articles portant sur le thème de la sainteté paradoxale, Claude Louis-Combet ou le nihilisme dans la littérature française moderne et contemporaine.
Public
Étudiants, universitaires
éléments téléchargeables