Annales littéraires

Responsable de la collection : France Marchal-Ninosque (Catherine Chedeau, suppléante)

En 1946, deux collections sont adossées à l’Université de Besançon (qui deviendra Université de Franche-Comté en 1975) : les « Annales littéraires de Franche-Comté » et les « Annales scientifiques de Franche-Comté », réunies en 1954 et figurant alors au catalogue de la Société d’édition Les Belles Lettres. L’historien Edmond Préclin, directeur de l’Institut d’études comtoises et jurassiennes, et l’astronome René Baillaud, directeur de l’Observatoire, sont les refondateurs de ces « Annales littéraires de Besançon ». Pluridisciplinaire et universitaire depuis ses débuts, cette collection a dès 1954 fait coexister des séries disciplinaires (faisant parfois naître des revues, en linguistique, philosophie, études théâtrales) et des fascicules spécialisés (Cahiers d’études comtoises, Cahiers de géographie…). Devenue en 1997 la collection patrimoniale des PUFC, les « Annales littéraires » comptent actuellement 15 séries et 4 revues actives constituant un riche catalogue de plusieurs centaines d’ouvrages publiés depuis plus de six décennies. Ces séries sont alimentées par les laboratoires de l’UFR des Sciences de l’Homme et de la Société, accueillant les travaux des chercheurs français et étrangers. Chaque publication proposée aux Annales littéraires et retenue par un des responsables de série est soumise à une double expertise extérieure, soumise ensuite à l’accord d’un Conseil éditorial propre à la collection pour les ouvrages, et, pour les revues, à celui de leur comité de rédaction spécifique.

  1. L'aventure baroque chez Claudel et Calderón

    L'aventure baroque chez Claudel et Calderón

    Ruth REICHELBERG – 1996

    Claudel et Calderón, deux grands poètes chrétiens, deux croyants. Lequel est-il le plus primitif, lequel le plus moderne ? L'étude proposée confronte deux écrivains, baroques tous deux. L'un appartient au siècle d'or espagnol, l'autre à la modernité. Chez l'un et chez l'autre, le paradis est le commencement et la fin de l'Histoire. « Alpha et omega ». Et tous deux sont en quête du chemin qui y retourne. Toute l'histoire humaine devient la mise en scène d'un itinéraire, pénible pour Calderón, enthousiasmant pour Claudel, de l'innocence ignorante à l'innocence qui sait. Tous deux conçoivent la poésie et comme art de réminiscence et comme art prophétique. Or, selon la belle parole d'Eugenio d'Ors « tout art de réminiscence ou de prophétie est toujours plus ou moins baroque ». Œuvres habitées par la nostalgie du Paradis Perdu, œuvres donc, par essence, profondément baroques. Chez Claudel, l'expression baroque se pressent, joyeuse et exubérante, comme une récompense, vision liée très certainement à l'inouïe vitalité du poète et à son optimisme foncier. Pour Calderón, bien plus pessimiste, le baroque est une longue patience, tourmentée et trouble comme le vin de Dionysos. Ainsi Claudel, le moderne devient le primitif tandis que l'ancien, Calderón épanche sur nous sa douceur terriblement désabusée.

    10.00 €
  2. L'espace urbain européen

    L'espace urbain européen

    Yvette MARIN (dir.) – 1996

    Le « problème du centre-ville » est le casse-tête favori des élus de tous bords, et de leurs lamentations pourrait surgir un chœur antique qui se chanterait en espagnol, en français, en anglais, en hongrois, en italien… Car là, aussi bien qu' ailleurs, le « problème » est criant et crucial. Ainsi, partout en Europe, des décisions administratives interviennent au jour le jour et s'ajoutent les unes aux autres en réparant ici ce qui est en train de se déchirer là-bas. Au cours des journées de travail du CREHU, plusieurs « regards » ont été mis en présence, pour tenter d'abord de dénouer l'écheveau avant de se pencher sur les mécanismes qui dérégulent les centre-villes en puisant nos exemples aussi bien dans l'Antiquité qu'au XXesiècle, pour ensuite avancer timidement des solutions, car toute recherche, qui d'expérience connaît les dangers du « Yaquà », impose l'humilité. C'est pourquoi, au milieu des voix des chercheurs, s'interposent ici celles des praticiens du « terrain ». À travers les articles de cet ouvrage traitant de l'Espagne, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Hongrie, de l'Italie, divers problèmes sont évoqués qui affectent les centre-villes : problèmes créés par le retard économique, problèmes de nouvelles populations immigrées qui se livrent à des guerres de clans et de territoires, problèmes posés par l'appropriation d'espaces publics. Pour ne pas plonger le lecteur dans le marasme d'un mal profond, des solutions non pas potentielles, mais réelles, déjà expérimentées sont évoquées, comme celles proposées par des architectes qui ont travaillé sur la réhabilitation des quartiers déchus, ou celles tentées par le député-chercheur universitaire d'un quartier difficile de Budapest, ou encore par des représentants de la DDE de Perpignan, ville qui doit faire face à l'afflux constant d'une population de « migrants », ces nouveaux vagabonds sans abri, attirés par le climat favorable du Sud de la France, qui « vivent » de trois sous jetés dans une soucoupe.

    15.00 €
  3. "Ballade n'est pas morte"

    "Ballade n'est pas morte"

    Bertrand DEGOTT – 1996

    « Ballade n'est pas morte ». Étude sur la pratique de la ballade médiévale depuis 1850. Parmi les poèmes à refrain ressuscités vers 1850, la ballade en particulier connaît des valorisations diverses, parfois contradictoires : forme nationale ou refuge d'utopistes, instrument d'ascèse et de discipline, cadre archaïque, mais propre à tout dire du présent. Sous le patronage des lyriques médiévaux, elle demeure notre forme commune et l'enfance de l'art poétique.

    19.00 €
  4. Index des Meditationes de prima Philosophia de R. Descartes

    Index des Meditationes de prima Philosophia de R. Descartes

    Jean-Luc MARION – Jean-Philippe MASSONIE – Pierre MONAT – Louis UCCIANI – 1996

    Ce premier volume d'une toute nouvelle collection propose une version informatisée du texte des Meditationes de Descartes. Il se présente comme un outil visant à offrir au chercheur un mode d'accès au texte à partir de traitements rendus possibles par les progrès de la micro-informatique et élaborés à l'Université de Franche-Comté

    15.00 €
  5. Claudel et l'avénement de la modernité

    Claudel et l'avénement de la modernité

    Pascal DETHURENS – 1996

    Ce livre est une étude de l'œuvre poétique et dramatique de Paul Claudel tout au long de la recherche, qu'il a menée de l'aube du XXe siècle à l'explosion de la Seconde Guerre mondiale, d'une approche et d'une définition de la modernité. Aujourd'hui que cette interrogation paraît (dit-on) caduque, le champ de l'exploration et de la découverte — celui, infini, de la lecture — peut d'autant mieux se parcourir et s'offrir, comme le dramaturge l'a souhaité, à la façon d'un inépuisable spectacle. Ce spectacle de la modernité, Claudel lui a donné pour nom Europe. À l'âge où le glorieux mythe baudelairien et rimbaldien du nouveau a perdu de ses splendeurs et où, à la suite de la théorie spenglerienne du déclin de l'Occident, la plupart des contemporains du dramaturge ont cru voir et voulu dire les "derniers feux" et les "pâles scintillements" (S. Zweig) de la culture européenne, Claudel seul ou presque a exalté la vocation du vieux continent en proie au doute et d'où le sacré s'est enfui.

    22.00 €
  6. Rêves américains

    Rêves américains

    COLLECTIF – 1996

    7.00 €
  7. Le Sturm und Drang : une rupture ?

    Le Sturm und Drang : une rupture ?

    COLLECTIF – 1996

    Par ses œuvres et ses traités esthétiques, le Sturm und Drang représente, selon l'expression de Goethe, une « révolution littéraire » dans l'évolution de la littérature allemande qui n'en est qu'à ses débuts. Malgré sa brièveté (une petite décennie), ce mouvement d'intensification des Lumières est à l'origine de nombreux débats esthétiques qui se poursuivront jusqu'au XXsiècle et ont donné naissance aux premières œuvres véritablement nationales de la littérature allemande après celles de Lessing. Contestation d'une génération de jeunes écrivains, rupture avec les modèles traditionnels tout en restant dans la continuité des Lumières, le Sturm und Drang a fait scandale, il a été vivement critiqué par un grand souverain « éclairé » de l'époque, Frédéric II, mais la portée de ses œuvres a rapidement franchi les frontières de l'Allemagne et c'est à partir de lui que les autres pays européens prennent conscience qu'une littérature allemande est enfin née.

    12.00 €
  8. Château et territoire. Limites et mouvances

    Château et territoire. Limites et mouvances

    COLLECTIF – Yves GUÉNA (préf.) – 1996

    Les Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire en Périgord ont perpétué en 1994 les Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire de Commarque, fondées en 1984 sous l'égide des regrettés professeurs Charles Higounet et André Chastel. Leur but est d'organiser un colloque international annuel d'archéologie et d'histoire sur les châteaux et les sociétés en Europe du Moyen Âge à nos jours.

    25.00 €
  9. L'inspiration scripturaire dans le théâtre et la poésie de Paul Claudel

    L'inspiration scripturaire dans le théâtre et la poésie de Paul Claudel

    Jacques HOURIEZ – 1996

    Qui, en Claudel, du spirituel ou de l'artiste, aspirait le plus à la conversion, lequel en a le plus bénéficié ? Ils sont inséparables. Et l'imprégnation scripturaire a aidé à se construire aussi bien l'un que l'autre. Peu de temps sépare les œuvres qui précédent les découvertes spirituelles de celles qui les suivent, mais aussi quel fossé ! On ne reconnaît pas dans le messie sceptique de « Pour la Messe des hommes » le « Poête » de L'Endormie pourchassé par le chœur des satyres, et le Frère d'Une Mort prématurée rêve un enfer qui transpose dans l'absolu ce cauchemar sans fin.

    13.00 €
  10. Maîtriser l'information à travers sa terminologie

    Maîtriser l'information à travers sa terminologie

    Gilbert VARET – Marie-Madeleine VARET-PIETRI (éd.) – 1995

    25.00 €