Annales littéraires

Responsable de la collection : France Marchal-Ninosque (Catherine Chedeau, suppléante)

La collection Annales littéraires succède au service du même nom créé en 1954 à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université de Besançon. Cette collection présente un riche catalogue et est structurée en une quinzaine de séries, dont quatre revues, soutenues par des équipes de recherches couvrant largement le secteur des sciences de l’homme et de la société.

  1. Le droit naturel à l'épreuve de l'histoire
  2. Amour et chevalerie dans les romans de Chrétien de Troyes
  3. Judeoconversos y moriscos en la literatura des Siglo de Oro

    Judeoconversos y moriscos en la literatura des Siglo de Oro

    Irène ANDRÈS-SUAREZ (txt réunis par) – 1995

    15.00 €
  4. Etudes textuelles 5

    Etudes textuelles 5

    Roger BARNY – 1995

    4.00 €
  5. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome IV
  6. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome II
  7. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome III
  8. Formes de rationalité et phronétique moderne

    Formes de rationalité et phronétique moderne

    André TOSEL (dir.) – 1995

    Si la notion de prudence connaît dans la pensée moderne un nouvel épanouissement, elle semble se scinder : d'une part, elle définit une rationalité limitée de l'action orientée vers une théorie des choix rationnels qui sera une technique pragmatique ; de l'autre, elle entend dépasser le polythéisme des valeurs en restituant un minimum de sens sans tomber dans les eschatologies des philosophies de l'histoire. Mais l'idée d'une rationnalité limitée et pourtant capable de produire une action transformatrice n'implique-t-elle pas le retour d'une pensée dialectique entendue comme examen de la diminution conflictuelle et polémique de raison ?

    20.00 €
  9. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome I
  10. La rationalité de la politique

    La rationalité de la politique

    Jean ROBELIN – 1995

    Après la divine surprise causée par l'écroulement du socialisme réel, les débordements de joie des possédants et des puissants du jour, les rires se sont figés : à peine libéré de son double étatique infernal, le capitalisme a libéré ses démons intérieurs : nationalisme, misère, guerre, exclusion, exploitation. Il dissout toute apparence d'ordre du monde, de sens de l'histoire, de raison fondatrice, totalisante ou ontologique. Mais si son absurdité nous contraint à saisir la politique comme une rationalité limitée et incomplète, son inhumanité contraint cette rationalité à être transformatrice. Comment rectifier les impossibilités internes du capital, sortir de l'absurde logique de la maîtrise, de l'appropriation et de la productivité, sans se réfugier dans un au-delà impolitique de la politique? L'humanité fait de la politique parce qu'elle n'a rien à raisonnablement espérer, qu'elle ne sait pas ce qu'elle doit faire, et parce que le pire même n'est pas toujours sûr.

    30.00 €