Annales littéraires

Responsable de la collection : France Marchal-Ninosque (Catherine Chedeau, suppléante)

En 1946, deux collections sont adossées à l’Université de Besançon (qui deviendra Université de Franche-Comté en 1975) : les « Annales littéraires de Franche-Comté » et les « Annales scientifiques de Franche-Comté », réunies en 1954 et figurant alors au catalogue de la Société d’édition Les Belles Lettres. L’historien Edmond Préclin, directeur de l’Institut d’études comtoises et jurassiennes, et l’astronome René Baillaud, directeur de l’Observatoire, sont les refondateurs de ces « Annales littéraires de Besançon ». Pluridisciplinaire et universitaire depuis ses débuts, cette collection a dès 1954 fait coexister des séries disciplinaires (faisant parfois naître des revues, en linguistique, philosophie, études théâtrales) et des fascicules spécialisés (Cahiers d’études comtoises, Cahiers de géographie…). Devenue en 1997 la collection patrimoniale des PUFC, les « Annales littéraires » comptent actuellement 15 séries et 4 revues actives constituant un riche catalogue de plusieurs centaines d’ouvrages publiés depuis plus de six décennies. Ces séries sont alimentées par les laboratoires de l’UFR des Sciences de l’Homme et de la Société, accueillant les travaux des chercheurs français et étrangers. Chaque publication proposée aux Annales littéraires et retenue par un des responsables de série est soumise à une double expertise extérieure, soumise ensuite à l’accord d’un Conseil éditorial propre à la collection pour les ouvrages, et, pour les revues, à celui de leur comité de rédaction spécifique.

  1. Le bailliage de Quingey en 1789

    Le bailliage de Quingey en 1789

    François VION-DELPHIN – François LASSUS (éd.) – 1989

    12.00 €
  2. La Révolution française et son "public" en Espagne entre 1808 et 1814
  3. Literaturwissenschaft

    Literaturwissenschaft

    Yves GILLI – 1989

    27.00 €
  4. Recherches en linguistique étrangère XIII
  5. Barbey d'Aurevilly : Correspondance générale IX (1882 - 1888) et Lettres retrouvées
  6. La fin de l'Ancien Régime dans le Pays de Montbéliard

    La fin de l'Ancien Régime dans le Pays de Montbéliard

    Georges BUGLER – Jean-Marc DEBARD (éd.) – 1989

    12.00 €
  7. Théâtre et Révolution

    Théâtre et Révolution

    Lucile GARBAGNATI – Marita GILLI (dir.) – 1989

    12.00 €
  8. Notre-Dame de la Grâce-Dieu, 1139-1989
  9. Idéologie révolutionnaire et pratique politique de la France en Rhénanie de 1794 à 1801
  10. L'introduction de la vénalité des offices en Franche-Comté

    L'introduction de la vénalité des offices en Franche-Comté

    Maurice GRESSET – 1989

    La vénalité des offices, la vente des fonctions publiques entre particuliers et par l'Etat aux particuliers, est un phénomène mondial que l'on retrouve dans tous les Etats à un certain degré de leur évolution... C'est en France que la vénalité des offices 'est devenue un système, qui connote une société et un Etat. » (R. Mousnier) Comment auraient pu évoluer les institutions d'Ancien Régime sans la vénalité ? Aux XVIe et XVIIe siècles, la Franche-Comté en offre un exemple. Plus que le désir d'aligner sur le reste, du royaume la province conquise en 1674, la détresse financière en 1692 amène Louis XIV à introduire la vénalité des offices en Franche-Comté. Multiplication des charges coûteuses, révocation d'anciens titulaires, arrivée de non-comtois, troubles dans l'exercice de la justice : les' conséquences immédiates sont nombreuses, moins dangereuses cependant que les conséquences lointaines, notamment la création d'un corps de « fonctionnaires » inamovibles et indépendants dont l'esprit de caste aboutit à la déstabilisation de l'Etat et s'avère l'une des causes de la Révolution de 1789.

    12.00 €