Annales littéraires

Responsable de la collection : France Marchal-Ninosque (Catherine Chedeau, suppléante)

La collection Annales littéraires succède au service du même nom créé en 1954 à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université de Besançon. Cette collection présente un riche catalogue et est structurée en une quinzaine de séries, dont quatre revues, soutenues par des équipes de recherches couvrant largement le secteur des sciences de l’homme et de la société.

  1. L'Europe et la Révolution française
  2. Recherches croisées n°1 : Aragon / Elsa Triolet
  3. La Franche-Comté à la veille de la Révolution
  4. Barbey d'Aurevilly : Correspondance générale VIII (1876-1881)
  5. Région, Nation, Europe : Unité et Diversité des processus sociaux et culturels de la Révolution française

    Région, Nation, Europe : Unité et Diversité des processus sociaux et culturels de la Révolution française

    COLLECTIF – 1988

    Unité et diversité des processus sociaux et culturels de la Révolution française
    30.00 €
  6. Recherches en linguistique étrangère XII
  7. Le pouvoir des Comtes de Bourgogne au XIIIe siècle

    Le pouvoir des Comtes de Bourgogne au XIIIe siècle

    Marie-Thérèse ALLEMAND-GAY – 1988

    10.00 €
  8. Jean-François Murion (1756-1839) : Le paillard septuagénaire

    Jean-François Murion (1756-1839) : Le paillard septuagénaire

    Jean-François MUIRON – François LASSUS (éd.) – 1988

    Jean-François MUIRON a été, successivement, ouvrier ferblantier, épicier, militant révolutionnaire de 1789, archiviste du département du Doubs (en 1790), chef de bureau à la sous-préfecture de Besançon (jusqu'en 1815), enfin retraité oisif. Ne marchant qu'avec l'aide de béquilles depuis l'âge de vingt-sept ans, il est marié avec une épouse qui devient aveugle vers 1820 ; leur fils ainé-Just Muiron, le disciple de Charles Fourier- est sourd, le cadet est « soudard »… C'est une vie de famille mouvementée qui est rapportée dans deux carnets manuscrits retrouvés il y a peu chez un brocanteur. Jean-François Muiron y consigne, le plus souvent en chansons gaies ou amères, des notes sur sa vie intime, personnelle et familiale, marquée par des scènes de ménage inévitables dans un milieu aussi perturbé. Veuf bâtard après vingt trois ans de mariage, Jean-François Muiron consigne aussi dans ses carnets ses aventures galantes : c'est pour le premier tiers du XIXe siècle, un tableau de la prostitution dans une ville de province que dresse le septuagénaire paillard.

    15.00 €
  9. L'éclatement révolutionnaire du Rousseauisme
  10. Aurélien "Le fantasme et l'histoire"

    Aurélien "Le fantasme et l'histoire"

    Lionel FOLLET – 1988

    5.00 €