Centre Jacques-Petit

Directeur : Yvon HOUSSAIS

La série « Centre Jacques-Petit », dirigée par Yvon Houssais, a été créée en 1969 par Jacques Petit. Son ambition est de mettre à disposition des spécialistes et des curieux des publications de haut niveau scientifique dans les domaines de la littérature française, médiévale, moderne et contemporaine. L’orientation de la série est due au Doyen de la Faculté des Lettres Jacques Petit qui fonda aussi en 1970 une équipe de recherche active dans la valorisation philologique des archives littéraires, notamment de Claudel. L’évolution de cette équipe au fil des décennies a augmenté les fonds d’archives (Claude Louis-Combet, Dominique Bagouët, Jean-Luc Lagarce), tout comme elle a ouvert la série patrimoniale à de nouvelles orientations éditoriales, dans une visée plus généraliste, notamment à la littérature de jeunesse. Les principaux acteurs de la publication de l’une des plus anciennes séries des Annales littéraires ont été Jacques Petit, Michel Malicet, Jacques Houriez et Bruno Curatolo.
  1. Le défini et l'inépuisable

    Le défini et l'inépuisable

    Claude-Pierre PEREZ – 1995

    Comme toutes les œuvres de même envergure, celle de Claudel nous frappe et nous retient d'abord par ce qu'elle offre de singulier. Pourtant, à mesure que les années passent, il devient de plus en plus clair que ce poète n'a rien, quoi qu'on ait pu dire, d'un aérolithe tombé d'un ciel gréco-biblique dans le poulailler littéraire post-symboliste.
    Son œuvre s'inscrit dans une histoire intellectuelle qui est une histoire de longue durée : celle de ce qu'on a appelé – d'un mot plein d'ambiguïtés – romantisme.

    22.00 €
  2. Boccace "Des cleres et nobles femmes" (chap.LIII-fin)

    Boccace "Des cleres et nobles femmes" (chap.LIII-fin)

    Jeanne BAROIN – Josiane HAFFEN (éd.) – 1995

    Le livre Des cleres et nobles femmes nous est conservé par quinze manuscrits, tel le ms. B.N. 12420, dont nous éditons spécialement à des personnages mythiques, le regard se tourne maintenant vers des figures historiques ou pseudo-historiques, de l'Antiquité au XIVe siècle.

    Leurs portraits, les récits de leurs actions et les jugements de valeur qui les accompagnent attestent la richesse de la documentation sur laquelle ils s'appuient et mettent en lumière les opinions personnelles de l'auteur ; ils permettent aussi de mesurer l'ampleur de la tâche entreprise par le traducteur dont les connaissances sont loin d'égaler celles de Boccace et qui se laisse parfois dérouter par les aspects caractéristiques de civilisations qui ne lui sont pas très familières.

    30.00 €
  3. Les stratégies paratextuelles dans l'oeuvre de Réjean Ducharme

    Les stratégies paratextuelles dans l'oeuvre de Réjean Ducharme

    Hélène AMRIT – 1995

    Singulier mais non atypique, le roman de Réjean Ducharme s'inscrit dans l'histoire séculaire de la littérature canadienne-française et québécoise. Les études qui composent ce volume entendent démontrer cette filiation par l'analyse systématique du paratexte ducharmien, depuis les titres jusqu'aux notes, de L'Avalée des avalés à Dévadé et Va savoir où le discours paratextuel s'intègre à la fiction.

    38.00 €
  4. Chroniques du diable

    Chroniques du diable

    Octave MIRBEAU – 1995

    Longtemps inexplorée, l'oeuvre immense d'Octave Mirbeau, multiforme et d'une étonnante modernité, nous réserve bien des surprises, au fur et à mesure qu'elle nous est révélée, par pans entiers. Aujourd'hui, à travers ces étonnantes Chroniques du Diable, c'est un Mirbeau moraliste et philosophe que nous découvrons. Avec son humour coutumier, tempéré de commisération, du haut de ses chaudières infernales, Mirbeau-le Diable nous trace de l'homme et de la société de la Belle Époque un tableau sans complaisance. « Guide » et « excitateur », il se fait l'analyste de la « grande névrose » qui frappe ses contemporains, pour mieux nous conduire sur la voie d'une sagesse à la mesure de l'homme. Un ouvrage de « haute graisse » pour qui sait « rompre l'os et sucer la substantifique moelle ».

    22.00 €
  5. Paul Claudel interroge Le Cantique des Cantiques

    Paul Claudel interroge Le Cantique des Cantiques

    Claudia JULLIEN – 1994

    Le Cantique de Paul Claudel est une histoire d'amour à trois personnages. Il y a la Femme, une et multiple : Eve ou Marie, Aine ou Eglise, Terre ou Mer, fleur ou fruit... ! Il y a le Souffleur qui connaît tout et donne vie à tout : il est Dieu et il est Poète, et chacun emprunte à l'autre le timbre de sa propre voix pour mieux la rendre exquise. Tous se cherchent et se parlent, se quittent et se rejoignent, se confondent enfin, brûlés à la flamme éternelle du Désir. Le Baiser triomphe et, s'il prend parfois la sombre couleur de la mort, c'est pour nous endormir du sommeil de l'extase !

    27.00 €
  6. Etudes textuelles 4

    Etudes textuelles 4

    Roger BARNY – 1994

    4.00 €
  7. Christophe Colomb et la découverte de l'Amérique
  8. Litérales

    Litérales

    Jacques HOURIEZ (dir.) – 1994

    22.00 €
  9. Paul Claudel et Ida Rubinstein

    Paul Claudel et Ida Rubinstein

    Jacques DEPAULIS – 1994

    Paul Claudel-Ida Rubinstein. Deux personnalités aux antipodes… Lui, l'écrivain puissant, en pleine gloire, le chrétien intransigeant et passionné. Elle, l'énigmatique Russe, la danseuse -tragédienne, la richissime mécène. Pendant six ans (de 1933 à 1939) ce sera entre eux une histoire de travail intense sur le théâtre, d'enthousiasmes partagés, d'affrontements et de brouilles. Il en sortira deux œuvres majeures : les Choéphores avec une musique de Darius Milhaud (1935) et Jeanne au bûcher, avec celle d'Arthur Honnegger (1939).

    13.00 €
  10. Martial d'Auvergne et les Matines de la Vierge

    Martial d'Auvergne et les Matines de la Vierge

    Gérard GROS – 1994

    Si la gloire de Villon, son contemporain, lui fait aujourd'hui de l'ombre, Martial de Paris, dit d'Auvergne, fut renommé de son temps et au premier tiers du XVIe siècle. Ses Matines imitent la structure du livre d'Heures pour entrelacer poésie personnelle et se pose aussi la question du bonheur, du salut, de la misère. Voici donc une œuvre qui, réunissant louange nouvelle et document humain, témoigne avec sincérité de la dévotion maritale à l'époque de Louis XI.

    36.00 €