Historiques

Directeur : Edmond DZIEMBOWSKI

La série « Historiques », dirigée par Edmond Dziembowski, a vu le jour en 1986 à l’initiative de Claude-Isabelle Brelot. Son ambition est de mettre à disposition des spécialistes et des curieux des publications historiques de haut niveau scientifique sur les périodes médiévale, moderne et contemporaine, pour éclairer leur dimension sociale, économique, intellectuelle, politique ou religieuse en fonction des priorités de recherche du laboratoire. Cette série, à la fois généraliste et ancrée dans le territoire, a réuni la série patrimoniale Histoire (1954-1978) et les « Cahiers d’Études comtoises » (71 numéros de 1960 à 2010) créés par Claude Fohlen et menés à bien par François Lassus, sous l’autorité de l’Institut d’Études comtoises et jurassiennes qu’Edmond Préclin fonda après la Seconde Guerre mondiale. La série « Bicentenaire de la Révolution française » (1784-1997) a collaboré avec l’IECJ pour 4 numéros.
  1. Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution Paris 1914-1919

    Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution
    Paris 1914-1919

    Jean-Louis ROBERT – 1995

    Qui ne se souvient de ces grandes manifestations pacifistes de 1913 à la Butte rouge où Jaurès enflammait les foules ouvrières et dénonçait la « guerre qui vient » ! En août 1914, comme partout ailleurs dans le pays, les ouvriers parisiens partirent défendre la nation qu'ils pensaient agressée ; et les dirigeants des organisations ouvrières se rallièrent à l'Union sacrée. Étudiant l'évolution de l'attitude des ouvriers et du mouvement ouvrier jusqu'à la grève massive des métallos de juin 1919, le livre examine ainsi la question classique, et combien actuelle, des rapports entre la classe et la nation. L'étude des grèves, très nombreuses en 1917 et 1918, et des réunions de base vise à établir une histoire des médiations des interactions, entre l'analyse socioculturelle du groupe et les discours ou, pratiques politiques. L'ouvrage est la parution, sous forme légèrement remaniée et réduite, de la seconde partie de la thèse d'État de Jean-Louis Robert, Ouvriers et mouvement ouvrier parisiens pendant la Grande guerre et l'immédiat après-guerre. Histoire et anthropologie.

    18.00 €
  2. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome IV
  3. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome II
  4. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome III
  5. La population en Franche-Comté au lendemain de la guerre de Trente Ans. Tome I
  6. Ceux des villages…

    Ceux des villages…

    Colette MERLIN – 1994

    19.00 €
  7. L'horlogerie des Bourgeois conquérants

    L'horlogerie des Bourgeois conquérants

    Nathalie PETITEAU – 1994

    18.00 €
  8. Les paroisses du Territoire de Belfort

    Les paroisses du Territoire de Belfort

    Roland FIÉTIER – Michel COLNEY – 1993

    Le Dictionnaire fournit à l'historien toutes les informations disponibles sur l'histoire des paroisses de l'actuel Territoire : leur population, leurs églises et chapelles, leurs revenus, la chronologie des personnages qui en eurent la charge... C'est un outil précieux pour le spécialiste, l'historien du Moyen Age ou de l'Époque moderne, mais aussi pour toute personne simplement curieuse de l'histoire de la région.

    20.00 €
  9. De l'autonomie des villes

    De l'autonomie des villes

    COLLECTIF – 1992

    Les franchises urbaines sont, dans l'histoire de l'Europe, une étape importante qui symbolise traditionnellement la conquête des libertés publiques et l'émergence des collectivités locales. En arrachant à leurs seigneurs laïques ou ecclésiastiques le droit d'auto-gestion, les villes prennent, en effet, en main leur propre gouvernement : de sujettes elles deviennent actrices de leur destin.

    20.00 €
  10. Correspondance de l'Abbé Rousselot, constituant

    Correspondance de l'Abbé Rousselot, constituant

    Anne-Marie MALINGREY (éd.) – Jean GIRARDOT (préf.) – 1992

    L'abbé Claude-Germain Rousselot (1723-1795) est l'un de ces curés de campagne que la Révolution fit entrer dans l'histoire, sans que celle-ci retienne pourtant autre chose de lui qu'un nom sur une liste de personnalités... Même son portrait n'a pas été figuré dans la galerie des membres de l'Assemblée nationale, où il est élu par le clergé du bailliage d'Amont. C'est peut-être cette humilité même qùi l'a fait pressentir pour tenir le rôle combien difficile, dont il refuse la charge, d'évêque constitutionnel de son département, la Haute-Saône !

    10.00 €