Histoire

  1. Les empereurs romains d'Auguste à Dioclétien dans le Brévaire d'Eutrope

    Les empereurs romains d'Auguste à Dioclétien dans le Brévaire d'Eutrope

    Stéphane RATTI – 1996

    Le Bréviaire d'Eutrope, résumé en 10 livres de l'histoire romaine de Romulus à Jovien (364 ap. J.-C.), a été publié en 370 après J.-C., sous l'empereur Valens qui en avait commandé la rédaction. Les livres 7 à 9 contiennent les biographies des 53 empereurs qui se sont succédé d'Auguste à Dioclétien. La lecture de ces notices, en latin et en traduction, accompagnées d'un commentaire détaillé et d'une introduction substantielle, invite à voir en Eutrope plus que l'auteur scolaire d'un simple résumé. Le Bréviaire contient un certain nombre d'idées personnelles de l'abréviateur sur la définition de l'optimus princeps. Eutrope, haut fonctionnaire de l'Empire, écrit une histoire de coloration prosénatoriale dont les concepts politiques les plus importants sont fournis par le sens souvent original qu'il donne à l'idéologie du priuatus, à la ciuilitas et à la felicitas. Les modèles à cet égard sont Auguste et Trajan, ou encore les empereurs du troisième siècle choisis consensu senatus militumque. Le Bréviaire propose donc une image cohérente et en partie originale du Prince idéal.

    24.00 €
  2. Les sources de l'histoire des Bagaudes

    Les sources de l'histoire des Bagaudes

    Juan Carlos SANCHEZ LEON – 1996

    « Au temps des empereurs Dioclétien et Maximien… dans la région des Gaules, les Bagaudes sévissaient avec cruauté … » Passion de saint Typasius « Appelons les Bachaudes ou Bagaudes… si tu préfères le terme Bachaudes, tu peux le faire dériver de “avoir le délire bachique”… appelle-les donc Bagaudes si tu penses qu'ils “vagabondaient partout avec hardiesse”…appelons-les Bacaudes parce qu'ils faisaient des actes de guerre audacieux… » Sigebert de Gembloux, Sur la passion des saints Thébains « Je parle maintenant des Bagaudes, qui, dépouillés, opprimés…après avoir perdu le droit à la liberté romaine, ont perdu aussi l'honneur du nom romain. Nous appelons rebelles, nous appelons scélérats des hommes que nous avons réduits à être des criminels. En effet, comment sont-ils devenus Bagaudes, si ce n'est pas par nos injustices… ? » Salvien de Marseille, Sur le gouvernement de Dieu.

    27.00 €
  3. Château et territoire. Limites et mouvances

    Château et territoire. Limites et mouvances

    COLLECTIF – Yves GUÉNA (préf.) – 1996

    Les Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire en Périgord ont perpétué en 1994 les Rencontres internationales d'archéologie et d'histoire de Commarque, fondées en 1984 sous l'égide des regrettés professeurs Charles Higounet et André Chastel. Leur but est d'organiser un colloque international annuel d'archéologie et d'histoire sur les châteaux et les sociétés en Europe du Moyen Âge à nos jours.

    25.00 €
  4. Discours religieux dans l'Antiquité

    Discours religieux dans l'Antiquité

    Marie-Madelaine MACTOUX – Évelyne GENY (éd.) – 1996

    Cette table ronde, Discours dans l'Antiquité, aborde une grande diversité de discours marqués par la dynamique du sacré, et produits dans le cadre spatio-temporel de l'Antiquité gréco-romaine. Discours mythologique, discours orphique, discours manichéen, discours chrétien ou discours iconique, autant de modalités discursives qui sont aussi des processus sociaux intégrés dans des mutations qu'il dévoilent, confirment ou légitiment. Les interrogations majeures ont porté successivement sur les destinataires et la réception du discours, l'interdiscours religieux, les connexions avec le champ politique. Ce sont des opérateurs qui ont été analysés en fonction de leur capacité à doter ces discours d'un pouvoir symbolique en relation avec la diversité des structures sociales.

    32.00 €
  5. Le réseau centurié Béziers B

    Le réseau centurié Béziers B

    Monique CLAVEL-LÉVÊQUE – 1995

    50.00 €
  6. Voyages en histoire

    Voyages en histoire

    Claude-Isabelle BRELOT – Jean-Luc MAYAUD (txt réunis par) – 1995

    Selon l'usage universitaire, ce livre rassemble des Mélanges offerts en hommage par ses collègues et amis à Paul Gerbod, au moment où il prend sa retraite après avoir exercé les fonctions de Professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Besançon, puis d'Amiens et, enfin, de Paris XIII. Il est l'occasion de dresser le bilan, tout provisoire mais foisonnant, d'une oeuvre qui se poursuit. Cette oeuvre traduit les avancées de l'histoire de ces quarante dernières années.

    30.00 €
  7. Horlogeries Le temps de l'histoire

    Horlogeries
    Le temps de l'histoire

    Jean-Luc MAYAUD – Philippe HENRY (dir.) – 1995

    Ce livre est la publication des Actes du séminaire qui s'est réuni alternativement à Neuchâtel et à Besançon depuis 1993. Ce séminaire est né de la constitution d'une équipe de travail intitulée Groupe franco-suisse de recherche en histoire de l'horlogerie et des micro-mécaniques. Il rassemble des frontaliers partageant le même souci d'une histoire horlogère intellectuellement bien trop étroit dans le cadre géographique imposé par les limites nationales, cantonales et régionales. Cette collaboration transfrontalière répond au besoin constaté d'une structuration de la recherche dans le domaine de l'horlogerie. Elle reconnaît l'existence d'un bassin horloger franco-suisse et a pour ambition d'en retracer l'histoire.

    16.00 €
  8. Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution Paris 1914-1919

    Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution
    Paris 1914-1919

    Jean-Louis ROBERT – 1995

    Qui ne se souvient de ces grandes manifestations pacifistes de 1913 à la Butte rouge où Jaurès enflammait les foules ouvrières et dénonçait la « guerre qui vient » ! En août 1914, comme partout ailleurs dans le pays, les ouvriers parisiens partirent défendre la nation qu'ils pensaient agressée ; et les dirigeants des organisations ouvrières se rallièrent à l'Union sacrée. Étudiant l'évolution de l'attitude des ouvriers et du mouvement ouvrier jusqu'à la grève massive des métallos de juin 1919, le livre examine ainsi la question classique, et combien actuelle, des rapports entre la classe et la nation. L'étude des grèves, très nombreuses en 1917 et 1918, et des réunions de base vise à établir une histoire des médiations des interactions, entre l'analyse socioculturelle du groupe et les discours ou, pratiques politiques. L'ouvrage est la parution, sous forme légèrement remaniée et réduite, de la seconde partie de la thèse d'État de Jean-Louis Robert, Ouvriers et mouvement ouvrier parisiens pendant la Grande guerre et l'immédiat après-guerre. Histoire et anthropologie.

    18.00 €
  9. Mélanges Pierre Lévêque. Index

    Mélanges Pierre Lévêque. Index

    François LÉVÈQUE – 1995

    10.00 €
  10. Structures rurales et sociétés antiques

    Structures rurales et sociétés antiques

    Panagiotis N. DOUKELLIS – Lina G. MENDONI (éd.) – 1995

    C'était un lieu commun de dire, il y a encore dix ans, que l'histoire de la campagne antique se trouvait à l'écart des interrogations des historiens et des archéologues ; l'archéologie des centres urbains, l'histoire de la « polis » attiraient presque exclusivement leur intérêt. Depuis les choses ont changé. La prolifération des projets scientifiques étudiant les territoires et les installations rurales a largement modifié l'horizon. Dés équipes pluridisciplinaires explorent les campagnes et, en comparant avec l'évolution des sites urbains, (exposent les résultats de leurs investigations sur la mobilité géographique et démographique des Anciens; sur la mise en valeur des ressources agricoles et naturelles, sur types d'habitat rural, les aménagements et les systèmes de culture. Les « surveys » de diverses régions ont déjà permis des synthèses sur l'histoire du paysage rural de Grèce, d'Italie, des Gaules et des Espagnes, qui ont vu la lumière ces dernières années. Parler des structures rurales, .donc de «  l'ensemble de liens durables et profonds entre l'homme et le sol, que traduisent les paysages ruraux » dans le monde antique méditerranéen, c'est parler du monde antique tout court. Depuis la très haute Antiquité et jusqu'à quelques décennies seulement, les sociétés qui se sont développées autour du Bassin méditerranéen et du Pont-Euxin, -étaient fondamentalement rurales. Leurs rythmes journaliers et saisonniers, leurs économies, leurs cultures en général étaient déterminés, en grande partie, par les rapports qu'elles entretenaient avec la terre. S'interroger sur les structures rurales antiques équivaut donc à pénétrer dans le fin fond des structures d'organisation des sociétés antiques.

    50.00 €