Littérature française et étrangère

  1. Les Aphorismes de Lichtenberg

    Les Aphorismes de Lichtenberg

    Marita GILLI (éd.) – 2001

    Ce recueil contient les actes d'une journée d'étude qui a eu lieu à l'IUFM de Besançon et qui avait pour sujet Les Aphorismes de Georg Christoph Lichtenberg. A première vue, ces courts textes, réduits parfois à une phrase ou quelques mots, peuvent apparaître comme un feu d'artifice, comme l'exercice d'un penseur brillant certes, mais aussi énigmatique que fermé sur lui-même. Une lecture approfondie permet de prendre en compte toute la richesse de cette oeuvre, d'en dégager les multiples facettes et de situer texte et auteur dans le siècle de l'Aufklrung.

    7.62 €
  2. Les tentations de la baronne d'Oberkirch

    Les tentations de la baronne d'Oberkirch

    Dominique MARIE – 2001

    Alsacienne d'origine, Montbéliardaise d'adoption, la baronne d'Oberkirch nous offre dans ses Mémoires, un tableau passionnant de la cour, de la ville et de la province à la fin du XVIIIe siècle. ... À propos des Mémoires de la baronne d'Oberkirch, l'auteur s'est proposé de montrer la fécondité d'un genre littéraire qui accueille et mêle des formes voisines : le journal, l'autobiographie, le roman.

    17.00 €
  3. Modernité de Saint John Perse ?

    Modernité de Saint John Perse ?

    Catherine MAYAUX (txt réunis par) – 2001

    Le but du colloque dont on lira ici les actes était de s'interroger sur la « modernité » de Saint-John Perse. Il n'est pas certain que la réponse apportée, à la fois isolément et conjointement par l'ensemble des intervenants, soit une réponse tranchée et univoque. Mais s'attendait-on vraiment à ce qu'il en fût autrement ?

    32.00 €
  4. Hugo, romantisme & révolution

    Hugo, romantisme & révolution

    Pierre LAFORGUE (txt réunis par) – 2001

    C'est une des constantes de Hugo d'avoir toujours inscrit au cœur de son entreprise une interrogation sur la nature politique, historique, idéologique de ce qu'il écrivait. Cela est vrai dès les Odes de 1822 jusque dans ses toutes dernières productions. Quatre- vingt-treize et l'Art d'être grand-père, en particulier, et l'un des postulats de son œuvre, du moins à partir de 1830, sera que le romantisme et la révolution entretiennent une relation d'équivalence entre eux deux. Toujours a été ancrée dans son esprit l'idée qu'il ne pouvait pas écrire sans pointer à l'horizon même de sa propre écriture l'histoire, laquelle depuis 1789 s'appelle la révolution...

    16.00 €
  5. Poésie et description

    Poésie et description

    Jean--Michel CALUWÉ (dir.) – 2000

    Lieu d'une interrogation qui engage la conception de l'œuvre littéraire, Poésie et description met en regard deux concepts fondamentaux que la tradition n'a cessé de redéfinir au gré des mouvances de l'esthétique. Outres les difficultés déjà infimes que suscite leur définition respective, la juxtaposition même des deux termes constitue un nouveau défi. L'ouvrage, dans la diversité de ses approches, renoue avec un vieux débat, qui, au-delà des disparités et des dérivés, fait apparaître qu'une rencontre peut se concevoir.

    21.00 €
  6. Paul Claudel et la mise en scène : Autour de L'annonce faite à Marie

    Paul Claudel et la mise en scène : Autour de L'annonce faite à Marie

    Alain BERETTA – 2000

    Le présent ouvrage évoque l'intérêt considérable éprouvé par Paul Claudel pour la mise en scène du texte théâtral, à l'occasion de sa première pièce jouée et longtemps portée en lui, L'Annonce faite à Marie. Organisée chronologiquement, l'étude montre comment, après avoir douté des vertus scéniques de sa pièce, l'auteur suit d'abord sa création par Lugné-Poe (1912), puis supervise la très originale mise en scène allemande de Hellerau (1913). Mais après ces brillants débuts, toutes les autres expériences scéniques de Claudel à propos de L'Annonce s'avèrent décevantes : soit elles se limitent à des projets qui avortent, soit elles n'aboutissent qu'à des satisfactions illusoires, pour se clore par l'incohérence de la mise en scène de la Comédie-Française en 1955, quelques jours avant la mort du dramaturge. Quoi qu'il en soit, ses engagements dans des spectacles très différents permettent de mettre en évidence de façon concrète et vivante ses idées sur la mise en scène et de faire revivre quelques moments forts de la vie théâtrale dans la première moitié du XXe siècle, à l'occasion de la fortune scénique d'une pièce majeure.

    27.00 €
  7. Autour de Julien Green au coeur de Léviathan

    Autour de Julien Green au coeur de Léviathan

    Marie-Françoise CANÉROT – Michèle RACLOT (txt réunis par) – 2000

    Voici de quoi nourrir l'âme et l'esprit de ceux que la mort de Julien Green, le 13 août 1998, a laissés seuls au coeur du silence. Ils ne manqueront pas de noter que la diversité des sujets des deux colloques ici réunis « s'accompagne d'une mystérieuse impression d'unité. Le secret de celle-ci ne serait-il pas dans l'audace d'une oeuvre qui, saisie par l'un ou l'autre de ses aspects, dit toujours, grâce à des mises en scène implacables, le plus grave de tous les conflits : celui de l'humain et de l'inhumain ? ».

    22.50 €
  8. Pratiques discursives et acquisition des langues étrangères

    Pratiques discursives et acquisition des langues étrangères

    COLLECTIF – 2000

    Les colloques « Acquisition d'une langue étrangère : perspectives et recherches »servent, à intervalles réguliers depuis 1979, à faire le point en matière de recherche sur l'acquisition des langues parmi les chercheurs francophones. Le Xe colloque de ce type s'est tenu à l'Université de Franche-Comté, Besançon, en Septembre 1996. Le thème « Pratiques Discursives et acquisition des langues étrangères », retenu pour cette rencontre, a permis de faire avancer la réflexion sur les problèmes posés par la description des pratiques discursives (verbales ou non verbales) de l'apprenant, de l'enseignant et/ou de l'expert. Les travaux rassemblés dans cette ouvrage correspondent à des versions remaniées à des fins de publication des textes de communications.

    30.49 €
  9. L'Épique : fins et confins

    L'Épique : fins et confins

    Pierre FRANTZ (dir.) – Carole CAZANAVE – François JACOB – Pierre NOBEL (collab.) – 2000

    Si l'épique semble avoir déserté, depuis des siècles, un monde décidément désenchanté, la nostalgie romantique n'est peut-être pas le moyen le plus sûr de nous en approcher. L'étude sans préjugés d'épopées très diverse, de l'Iliade à la Henriade et du Moyen Age au romantisme fait apparaître l'étonnante vitalité d'un genre qui rencontre encore un public, alors que le rapport au monde, qu'il semblait présupposer, n'est plus qu'un lointain souvenir, et qui se montrait déjà « littéraire » et critique lorsqu'on l'imaginait naïf ou primitif. La confrontation de modèles canoniques, de textes limites ou critiques est ici révélatrice de la pérennité littéraire de l'épopée.

    16.00 €
  10. Littérature et Médecine

    Littérature et Médecine

    Marie MIGUET-OLLAGNIER – Philippe BARON (txt réunis par) – 2000

    Le personnage du médecin, le rapport du patient avec un corps souffrant suscitent un intérêt privilégié dans le domaine littéraire. Certains auteurs étudiés dans le cadre d'un séminaire de DEA ont eux-mêmes pratiqué la médecine ou ont été témoins d'un père qui la pratiquait. D'autres ont observé sur eux les progrès d'une maladie. Le regard de l'écrivain a pu être marqué par la sympathie ou par une distance entraînant une peinture caricaturale. Des fictions romanesques ou dramatiques, des essais, des écrits autobiographiques gardent la trace d'un tel intérêt. Les études portent sur la littérature française, espagnole, anglaise, allemande. Les auteurs des communications sont en général spécialistes de littérature. Des médecins ont aussi apporté leur collaboration.

    24.00 €