"Elle fera ce que l'on voudra"

"Elle fera ce que l'on voudra"

La noblesse aux états de Bourgogne et la monarchie d’Henri IV à Louis XIV (1602-1715)

Jérôme LOISEAU

2014 – ISBN : 978-2-84867-489-6 – 408 pages – format : 16*24 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Historiques

Disponibilité : En stock

15,00 €
OU
Résumé
La Bourgogne du Grand Siècle s’illustre par une obéissance presque absolue au roi. Le livre de Jérôme Loiseau examine le mécanisme de cette réussite depuis un observatoire particulier : les gentilshommes présents aux états de la province, confrontés au dilemme d’accepter la hausse fiscale tout en étant profondément attachés au respect des privilèges de la Bourgogne.
Le dépassement de ces contradictions passe par une réinvention du rôle administratif des gentilshommes au sein des états. Ceux-ci acceptent l’intensification fiscale et l’endettement public pour trouver dans les armées du roi et dans les états les opportunités nécessaires aux devoirs de leur ordre. L’ouvrage offre un éclairage précieux sur une étape cruciale de l’intégration de la Bourgogne à l’État monarchique.
Sommaire

Préface

Christine Lamarre

 

Introduction

Du Lanturlu de 1630 à la guerre des farines de 1775

Noblesse et obéissance à l’Etat royal

L’observatoire bourguignon : pertinence et renouvellement historiographique

Les sources et leur usage

 

PREMIÈRE PARTIE : LES GENTILSHOMMES ET LES LIBERTÉS DE BOURGOGNE (VERS 1600-1670)

 

Chapitre I : Les gentilshommes aux États de Bourgogne

Le nombre des hommes

Les raisons de la présence nobiliaire

Eléments de tectonique sociale

Une république oligarchique

Conclusion

 

Chapitre II : Les États de Bourgogne dans la crise du XVIIème siècle (1602-1674)

Et la Bourgogne resta française (1477-1595) !

Le roi de France était-il vraiment empereur en son royaume (1595-1629) ?

La crise bourguignonne de l’autorité monarchique (1629-1658)

La mise au pas des états (1658-1659)

Gouverner par la dette (1659-1715)

Conclusion

 

DEUXIÈME PARTIE : L’INTÉGRATION ROYALE DE LA GENTILHOMMERIE BOURGUIGNONNE (1630-1715)

 

Chapitre III : Une chambre de la noblesse bien tempérée

Les princes de Condé, inspirateurs de l’élu de la noblesse

Les élus de la noblesse, créatures princières ?

Henri-Jules de Condé, censeur de la noblesse

Une chambre de la Noblesse « noyautée » ?

Ce que siéger pouvait signifier :

Conclusion

 

Chapitre IV : La réforme de la noblesse (1664-1670) et les gentilshommes : proscription, confirmation et innovation

La Chambre de la noblesse protectrice de l’honneur des gentilshommes

La Grande Peur nobiliaire face à l’épreuve des faits

Une application mesurée et originale de la loi :

Le secret de l’absolutisme :

Conclusion

 

Chapitre V : Des gentilshommes légitimistes

La noblesse seconde sous le règne d’Henri IV (1595-1610)

D’Henri IV à Henri II de Condé une gentilhommerie fidèle à la monarchie

Le bastion « condéen » ?

La captation royale de la gentilhommerie bourguignonne

Courtisans et députés aux états .. 164

Conclusion

 

TROISIÈME PARTIE : SERVIR LE ROI ET LE BIEN DE LA PROVINCE (1659-1715)

 

Chapitre VI : Débattre et payer, les gentilshommes face aux affaires publiques

Ordonner Les gentilshommes

Opiner et délibérer

Défense et illustration de la noblesse

Une soumision fiscale mesurée

Une générosité bien comprise

Conclusion

 

Chapitre VII : Les gentilshommes administrateurs

Des gentilshommes experts

Les élus : de commissaires des états aux commissaires du roi

L’élu, un médiateur entre les états et le roi

Le protecteur de la province et des communautés ?

Des interlocuteurs institutionnels aux patrons provinciaux

Conclusion

 

Chapitre VIII : Les gentilshommes et la société de l'obéissance

Opposants et bannis de l’absolutisme

Le nouveau décor politique

Rang et dignité de la noblesse

L’obéissance comme fête

Les bénéfices de l’obéissance

Conclusion

 

Conclusion : Les libertés et la nécessité publique, l'intégration de la Bourgogne à l'état royal au XVIIe siècle

 

Postface

Julian Swann

 

Annexes

Le duché de Bourgogne et le royaume de France : la fin d’une marche

Le duché de Bourgogne, principaux bailliages et ressort des états

Le plan de la Chambre de la noblesse (1697)

Elus et alcades de la noblesse (1602-1715)

Les gentilshommes bourguignons à la Cour (1691-1715) à partir de Dangeau et Saint-Simon

Les créanciers des états (1658-1716)

 

Éléments de chronologie bourguignonne (XIe-XVIIIe siècles)

 

Sources et bibliographie

 

Glossaire

 

Index des noms de personne

Auteur(s)
Jérôme LOISEAU ` "
Agrégé et docteur en histoire, Jérôme Loiseau est maître de conférences d’histoire moderne à l’université de Franche-Comté (Besançon).
Public
Public universitaire et grand public
éléments téléchargeables
Recensions et revues de presse