La formation d’une opinion démocratique

La formation d’une opinion démocratique

Le cas du Jura de la révolution de 1848 aux années de la « République triomphante » (vers 1895)

Pierre MERLIN

2018 – ISBN : 978-2-84867-637-1 – 276 pages – format : 16*24 cm

Collection : Les cahiers de la MSHE Ledoux

Disponibilité : En stock

Ce produit est en pré-commande
jusqu'au samedi 15 décembre 2018.

25.00 €

17.00 €
OU
Résumé

« Vive les rouges, à bas les blancs ! Vive Ledru-Rollin ! Bonaparte à la guillotine ! À bas les chouans ! ». Ces cris poussés en octobre 1850 par les vendangeurs du pays dolois sont l’une des nombreuses traces que Pierre Merlin a recueillies dans des archives jusqu’ici peu exploitées pour écrire l’histoire vivante de l’apprentissage de la démocratie dans le Jura entre 1848 et la fin du xixe siècle. Des luttes politiques intenses autour de 1848 jusqu’à l’installation de la République et au-delà, l’ouvrage décrit la formation d’une opinion démocratique que viennent éclairer des trajectoires de républicains et socialistes emblématiques comme Louis-Étienne Jousserandot et Jean-Paul Mazaroz.

Sommaire

Introduction

Première partie. Le Jura sous la Deuxième République

Chapitre 1. Aux origines du parti républicain dans le Jura. Un aspect de la crise finale de la Deuxième République : la sociabilité jurassienne dans la tourmente (mai 1849-décembre 1851)

I. Une guerre civile imaginée

1. Des réminiscences historiques au choc du présent    

2. La politique au village : une déchirure culturelle et sociale

3. Riches et pauvres : la peur au village                             

4. Anticléricalisme                                                                   

5. Le poids des mots, des cris, des gestes                          

6. les symboles : la couleur rouge, les drapeaux, le bonnet phrygien, l’ arbre de la Liberté          

II. De la sociabilité traditionnelle à l’ engagement politique .

1. Meetings champêtres dans le Vignoble                          

2. Trois petites villes du Vignoble                                         

3. Un enjeu : les associations                                               

4. Des bons cousins à l’ organisation républicaine dans le Vignoble et la Bresse jurassienne   

III. Conclusion                                                                            

Chapitre 2. Image, tradition religieuse et politique. Analyse de deux caricatures antibonapartistes (automne 1851)

I. Le Jugement dernier                                                                 

II. Dans le cabinet du préfet                                                      

Chapitre 3. Commémorations officielles sous la Deuxième République (1849-1852)

I. Deux fêtes nationales : le 24 février et le 4 mai                    

II. Une administration et des citoyens exacts à leurs devoirs      

III. L’ attitude de l’ Église catholique                                         

IV. La crainte des débordements des « rouges »                 

V. Le 15 août 1852 : un plébiscite napoléonien par le feu de joie          

Deuxième partie. Le Jura sous le coup d’État et la répression

Chapitre 4. Le coup d’ État du 2 décembre 1851 dans le Jura

I. Un coup d’ État annoncé                                                         

1. Être renseigné                                                                     

2. Désarmer                                                                              

3. Anéantir la presse démocratique                                     

4. Mettre en place des forces sûres                                      

II. Les républicains face au coup d’ État                                 

1. Le soulèvement républicain à Lons et à Poligny          

2. La marche sur Lons-le-Saunier                                        

3. L’ insurrection de Poligny                                                  

4. À Salins et à Arbois                                                            

5. Dans la région doloise                                                       

Chapitre 5. Le coup d’ État du 2 décembre 1851 dans le Jura : la répression, les hommes, l’ exil

I. L’ ampleur de la répression                                                      

1. Du 2 décembre 1851 à février 1852 : des prisons pleines    

2. Le département sous l’ état de siège, la commission militaire          

3. La commission mixte fait le tri (février-mars 1852)          

II. Les hommes                                                                             

1. La répartition géographique des inculpés                        

2. Échelle sociale et échelle des peines                               

3. La transportation en Algérie                                                

4. L’ expulsion, l’ éloignement, l’ internement                       

5. La surveillance judiciaire                                                     

6. Les instituteurs                                                                      

7. Les ouvriers des forges, des salines et des fabriques   

III. L’ exil                                                                                          

1. Transportés en Algérie                                                         

2. Exilés et internés                                                                  

3. Un exilé en sabots, Jean-Étienne Gallois, dit « le Gaytré »,
bon cousin et démocrate socialiste                                     

4. L’ exil intérieur des surveillés                                              

Carte du Jura

Troisième partie. Les républicains du Jura en marche vers la Troisième République

Chapitre 6. Louis-Étienne Jousserandot (1813-1887). Entre Deuxième et Troisième République, une biographie républicaine

I. Une formation de juriste, la tentation d’ une carrière littéraire

1. Le Diamant de la Vouivre ; Le Capitaine Lacuzon          

2. Une affaire de plagiat en 1863                                           

II. La révolution de février 1848 : l’ entrée en République     

1. Le Printemps des peuples à Lons-le-Saunier                 

2. Un scrutin mémorable : les élections à l’ Assemblée constituante (23 avril 1848)           

III. Construire et défendre la République (juillet 1848-2 décembre 1851)                                                      

1. Louis-Étienne Jousserandot, principal rédacteur du journal modéré
Le Patriote jurassien (jusqu’ en avril 1849)                       

2. Le scrutin du 13 mai 1849                                                   

3. Louis-Étienne Jousserandot, animateur de la résistance des démocrates jurassiens (été 1849-2 décembre 1851)                                                                   

4. Louis-Étienne Jousserandot, principal responsable du journal La Tribune (avril 1850-2 décembre 1851)                                                                                        

IV. Exil. Quel exil ? (2 décembre 1851-septembre 1870)       

1. Incertitudes                                                                           

2. Louis-Étienne Jousserandot, professeur d’ histoire à Lausanne, puis de droit à Genève        

3. Analyse de La Civilisation moderne                                  

V. Le « vieux buveur de bock » reprend du service
(septembre 1870-mai 1873)                                                     

1. La guerre de 1870-1871 : Louis-Étienne Jousserandot, préfet des Pyrénées-Orientales (septembre 1870-novembre 1870)                                      

2. Le mouvement communaliste en pays catalan               

3. Louis-Étienne Jousserandot, préfet de la Marne (novembre 1871-mai 1873)      

VI. Retour à Genève et derniers écrits                                     

VII. Annexe : un ouvrage de Louis-Étienne Jousserandot, De la Démocratie républicaine (1886)

Chapitre 7. La pensée sociale et politique de Jean-Paul Mazaroz, industriel du meuble au faubourg Saint-Antoine, et collectionneur d’ art (Lons-le-Saunier, 1823-Paris, 1900)

I. Les apports du catalogue de l’ exposition de 2003              

II. Présentation de l’ œuvre écrite de Jean-Paul Mazaroz     

III. Son Histoire des corporations françaises d’arts et métiers (1873)                                                              

IV. Un ouvrage mémorialiste de Mazaroz : Causes et conséquences de la grève du faubourg Saint-Antoine d’octobre-novembre1882                                         

V. Au-delà de la démocratie par le suffrage universel libre et le socialisme politique, la quête d’ une utopie socialiste conservatrice : la république des professions                                                                    

1. Le « système » social et politique de Mazaroz :
une vision du travail dans l’ histoire                                    

2. Refus du politique et de la politique                                  

3. Un suffrage universel rénové dans un système corporatif fédéré  

4. Travail et capital                                                                    

5.  Participation, autogestion, décentralisation et décléricalisation     

6. « Débarrasser les peuples de la politique, des politiciens et des hommes d’ État »        

VI. Jean-Paul Mazaroz, un penseur socialiste conservateur                                                                           

Chapitre 8. Une réponse à la crise économique et aux innovations techniques : la fondation des syndicats agricoles dans le Jura (1884-1914)

I. Une situation de crise économique, des transformations techniques profondes                                      

II. Trois générations de syndicats agricoles                            

1. Des syndicats agricoles d’ arrondissement (la « Maison Bouvet ») à l’ Union de Bourgogne-Franche-Comté et à la Société des agriculteurs de France de la rue d’ Athènes (SAF)

2. Un débat fondateur : la création du syndicat agricole départemental et de l’ école de laiterie de Poligny (1887-1889)

3. Les syndicats agricoles communaux                                

III. Esquisse d’ un portrait idéologique                                      

Conclusion. Comment l’ esprit démocratique vint aux Jurassiens ?

Appendice I

I. Aux origines : le fonds Jousserandot, des archives privées déposées aux archives départementales du Jura (xviiie siècle – première partie du xixe siècle)         

II.  Les papiers de Pierre-Étienne Jousserandot                    

III. Les propriétés de Pierre-Étienne Jousserandot                

1. Des maisons, des vignes et des prés à Macornay et à Courbouzon          

2. L’ ermitage de Montciel et ses dépendances                   

3. Deux domaines à la Madeleine-des-Bois, près de Saint-Didier      

IV. Au péril de la politique                                                          

1. L’ affaire des Plumets rouges (printemps 1793-été 1794)     

2. Le poids de la guerre                                                            

V. Lettres du major Barrelier, officier des chasseurs à cheval (Lons-le-Saunier, 1767-Saint-Agnès, 1830)                        

VI. Le grand âge et le souvenir                                                  

Appendice II. À propos de la découverte d’ un tableau de l’ école lyonnaise du xixe siècle. Gavroche, Victor Hugo et la révolution de 1848

I. Le mythe de Gavroche, une identité en mouvement          

II. Le mythe représenté                                                                

Sources et bibliographie générale

I. Sources primaires                                                                     

1. Archives départementales du Jura                                    

2. Journaux et périodiques                                                      

3. Ouvrages                                                                                

II. Sources secondaires                                                              

Index des noms géographiques

Index des noms de personnes

Table des illustrations

Auteur(s)
Pierre MERLIN
Pierre Merlin, professeur honoraire d’histoire-géographie à Lons-le-Saunier, ancien secrétaire de la Société d’émulation du Jura, a consacré ses recherches à l’histoire politique et sociale du XIXe siècle. Il est l’auteur de Bons cousins charbonniers (avec F. Lassus, Éd. Folklore Comtois, 2005).
Public
L’ouvrage vise un public intéressé par l’histoire politique de la France au XIXe siècle, l’histoire de la révolution de 1848 et de ses conséquences. Soit grand public cultivé, retraités de l’enseignement et de la culture, étudiants, enseignants d’histoire-géographie dans le secondaire.
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Ouvrage publié avec le concours du programme ANR Utopies 19, ANR_2011_BSH3_010_02 et de la Maison des sciences de l’homme et de l’environnement Claude Nicolas Ledoux.