Le « premier art roman » cent ans après

Le « premier art roman » cent ans après

Éliane VERGNOLLE – Sébastien BULLY (dir.)

2012 – ISBN : 978-2-84867-421-6 – 456 pages – format : 19.5*26 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Architecture

Disponibilité : En stock

48.00 €
OU
Résumé

Josep Puig i Cadafalch fut, au début du XXe siècle, l'inventeur du « premier art roman ». Cent ans après il convenait de faire le point sur un concept qui, après avoir ouvert des horizons à la recherche sur les débuts de l'architecture romane, a fini par la paralyser. L'entreprise fut facilitée par le récent développement des recherches en archéologie du bâti, qui ont affiné notre connaissance des techniques de construction, mais aussi par la multiplication des études monographiques et des enquêtes régionales, qui remodelé le paysage artistique de l'Europe de l'an mil. Le colloque a pleinement confirmé l'intuition majeure de Puig i Cadafalch : l'existence à cette époque d'un art de bâtir commun à diverses régions, de l'Italie septentrionale à la Bourgogne, et de la Catalogne à la Dalmatie. En revanche, nos travaux ont fortement nuancé la vision unitaire et intemporelle du savant catalan, d'une part en soulignant l'importance de particularismes locaux et, d'autre part en ébauchant une périodisation du style, du tournant de l'an mil au milieu du XIe siècle. Le colloque a également mis en évidence le rôle joué par les réseaux aristocratiques et ecclésiastiques dans la diffusion des modèles architecturaux – ce qui invalide la thèse de la transmission des techniques constructives par le biais de l'émigration des maçons lombards qui fit longtemps florès. Il n'en demeure pas moins que c'est dans l'arc alpin occidental, entre Pô et Saône, que se situe la zone sensible de la formation du « premier art roman ».

Sommaire

Avant-propos

Éliane Vergnolle

 

LE « PREMIER ART ROMAN » HIER ET AUJOURD’HUI

 

Le « premier art roman », de J. Puig i Cadafalch à nos jours

Éliane Vergnolle, professeur honoraire, université de Franche-Comté

 

Au cœur de l’arc alpin : le royaume de Bourgogne vers l’an mil

René Locatelli, professeur honoraire, université de Franche-Comté

 

L’architecture de la première moitié du xie siècle en Lombardie

Anna Segagni Malacart, professeur, université de Pavie

 

Le « premier art roman » dans le duché de Bourgogne

Christian Sapin, directeur de recherches au CNRS (UMR ArteHis, Dijon/Cem Auxerre)

 

Le « premier art roman » et l’architecture ottonienne et salienne

Andreas Hartmann-Virnich, professeur, université de Provence

 

Le « premier art roman » en Istrie et en Dalmatie

Miljenko Jurković, professeur, université de Zagreb

Iva Marić, doctorante, université de Paris Ouest Nanterre-La Défense/université de Zagreb

 

Le « premier art roman » en Catalogne

Jordi Camps I Soria, conservateur, Museu Nacional d’Art de Catalunya, Barcelone

 

LE « PREMIER ART ROMAN »

À L’ÉPREUVE DE L’ARCHÉOLOGIE DU BÂTI

 

Le petit appareil : méthodes d’analyse et premiers résultats. L’exemple du Val de Loire

Daniel Prigent, Service archéologique du Maine-et-Loire/UMR ArteHis, Dijon

 

Traitements et apparences des surfaces murales autour de l’an mil. Joints,

enduits et polychromies

Bénédicte Palazzo-Bertholon, docteur en archéologie, CESCM, Poitiers/Cem, Auxerre

 

Du carolingien au roman en Suisse : décor architectural et techniques de construction

Hans Rudolph SENNHAUSER, professeur honoraire, École polytechnique de Zurich

 

Architecture et décor peint de la Novalaise, du carolingien au roman

Gisella Cantino Wataghin, professeur, université de Vercelli

 

La construction dans l’ancien diocèse de Liège

François Heber-Suffrin, maître de conférences honoraire, université de Paris Ouest Nanterre-La Défense

Philippe Mignot, Direction de l’Archéologie, Département du Patrimoine (Service Public de Wallonie)

 

ÉTUDES MONOGRAPHIQUES

 

L’église Saint-Michel de Cuxa, de Garin à Oliba

Olivier Poisson, inspecteur général des Monuments historiques

 

L’église Saint-Martin d’Aime (Savoie)

 

Isabelle Parron, Archeodunum

 

L’église de Saint-Lupicin (Jura)

Sébastien Bully, chargé de recherche au CNRS (UMR ArteHis, Dijon)

 

L’église Saint-Désiré de Lons-le-Saunier (Jura)

Marie-Laure Bassi, doctorante, université de Franche-Comté

 

L’église Saint-Michel de Vintimille. Un exemple ligure

Élodie Sanchez, attachée de conservation du patrimoine, Service Archéologie de la ville de Nice/université de Nice-Sophia Antipolis

 

Le Saint-Sépulcre de Milan

Luigi Carlo Schiavi, chercheur, université de Pavie

 

L’église de la Madone-des-Prés à Levens (Alpes-Maritimes)

Juliette Codou, doctorante, École Nationale Supérieure d’architecture de Marseille/ université de Nice-Sophia Antipolis

Élodie Sanchez, Attachée de conservation du patrimoine, Service Archéologie de la ville de Nice/université de Nice-Sophia Antipolis

 

L’église Sainte-Marie de Quarante (Hérault)

Emmanuel Garland, docteur en histoire de l’art, université de Toulouse II-Le Mirail

 

Conclusions : le « premier art roman » aujourd’hui

Éliane Vergnolle

 

Abréviations

 

Bibliographie

 

Glossaire

 

Index

 

Table des matières

Auteur(s)
Éliane VERGNOLLE (dir.)
Professeure honoraire à l'université de Franche-Comté
Sébastien BULLY (dir.)
Chargé de recherches au CNRS (UMR ArteHis Dijon / CEM Auxerre)
Public
Historiens de l'architecture, archéologues, historiens médiévistesFrance et Europe
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Région Franche-Comté DRAC Franche-ComtéDépartement du Jura

Recommandations