Évans, à l’aube du Moyen Âge

Évans, à l’aube du Moyen Âge

La nécropole d’Évans « Sarrazins » (VIe-VIIe siècle). L’église funéraire du « Champ des Vis » (VIIe-Xe siècle) (Jura)

Nathalie BONVALOT – Françoise PASSARD-URLACHER (dir.)
Jean TERRIER (préf.)

2019 – ISBN : 978-2-84867-711-8 – 266 pages – format : 21x29.7 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Environnement, société et archéologie

Disponibilité : En stock

40.00 €
OU
Résumé

Deux sites funéraires du haut Moyen Âge — le « Champs des Vis » fouillé entre 1987 et 1990 et les « Sarrazins » en 1995 — sont localisés sur le territoire de la commune d’Évans, dans la vallée du Doubs. Le plus ancien, celui des « Sarrazins », est implanté sur la partie basse d’une pente orientée au sud. Des chambres funéraires étayées de bois et des coffres en pierre occupent deux espaces distincts de la nécropole. Soixante-cinq tombes ont été découvertes sur un nombre probable de quelques centaines. Vingt-six d’entre elles étaient dotées de mobilier funéraire permettant de les dater entre la seconde moitié du VIe siècle et le troisième quart du siècle suivant. L’ensemble confirme tout à la fois l’influence d’une population d’origine franque et la présence des coutumes mortuaires régionales. Le second site se trouve sur un point haut, lieu de construction de l’église du « Champ des Vis », inscrite sur la liste supplémentaire des Monuments Historiques en 1991. Il s’agit à l’origine d’une église funéraire. Les sépultures en fosse avec cercueil en bois, les tombes en coffre de pierre et les structures mixtes témoignent le plus souvent d’inhumations successives au sein d’un même contenant. Deux cents individus sont présents et le mobilier associé à quelques-uns d’entre eux se rapporte au Mérovingien tardif et au début de l’époque carolingienne. Une tombe, située dans une annexe au sud du chœur, est dédiée à un personnage important. Sa position privilégiée et son costume funéraire illustrent une position sociale distinctive : des symboles, tels ses éperons, évoquent son statut de cavalier. Les résultats de cette fouille constitueront désormais un travail de référence pour comprendre l’origine de ces petites églises rurales.

Bien que ce secteur géographique — tout autour d’Évans et de Saint-Vit — ait été densément occupé au cours de l’Antiquité, ces deux cimetières se présentent comme des créations consécutives à la conquête franque en Burgondie.

Sommaire

SOMMAIRE abrégé

 

Préface, par Jean Terrier, archéologue cantonal, professeur de l’Université de Genève

Introduction, par Nathalie Bonvalot et Françoise Passard-Urlacher

Sommaire

I- Environnement archéologique et historique

Présentation des sites d’Évans « Sarrazins » et « Champs des Vis », par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

Les sources archéologiques anciennes, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

Le secteur d’Évans durant l’Antiquité et le haut Moyen Âge, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

Le contexte historique local du haut Moyen Age au témoignage des sources écrites, par Gérard Moyse

L’apport documentaire des XIe et XIIe siècles, par René Locatelli

 

II- la nécropole mérovingienne des « Sarrazins », (VIe-VIIe siècle)

Organisation de la nécropole et aménagements des tombes

- L’espace funéraire, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

- Les aménagements des tombes, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

- Sépultures et aménagements extérieurs, par Françoise Passard-Urlacher

Le mobilier funéraire

Les ceintures, les aumônières, les châtelaines et accessoires associés, par Sophie Gizard

- Les ceintures

- Les contenus d’aumônières des sépultures masculines

- Les châtelaines des sépultures féminines

- Les couteaux des sépultures d’hommes et de femmes

- Le briquet de la tombe masculine S. 51, par Françoise Passard-Urlacher

L’armement

- Les scramasaxes et leurs fourreaux, par Sophie Gizard

- L’umbo de bouclier de la tombe S. 51, par Françoise Passard-Urlacher

- Le fer de lance de la tombe S. 41, par Françoise Passard-Urlacher

- Le fer de hache S. 62, par Françoise Passard-Urlacher

- Les pointes de flèches, par Françoise Passard-Urlacher

Les parures

- Les perles, par Françoise Passard-Urlacher

- La fibule en bronze de la tombe S. 65, par Françoise Passard-Urlacher

- Les bagues, par Sophie Gizard

La vaisselle funéraire, par Françoise Passard-Urlacher

- La céramique

- Le bol apode en verre de la tombe S. 59

Chronologie des tombes des « Sarrazins », par Françoise Passard-Urlacher, Sophie Gizard, Nathalie Bonvalot

Catalogue des tombes, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher avec la contribution de Sophie Gizard

Planches

 

III- L’église funéraire du « Champ des Vis »

Le monument : structures et organisation

- Une créationex nihilo, par Nathalie Bonvalot

- Plan d’ensemble et caractéristiques générales

Inhumer à l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice

- Les modes d’aménagement des tombes, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher

Population inhumée, sépultures, réutilisations et manipulations des ossements

- La population inhumée, par Luc Buchet

- Sépultures et gestes funéraires, par Françoise Passard-Urlacher, Nathalie Bonvalot

Le mobilier funéraire

- La parure et les accessoires vestimentaires, par Françoise Passard-Urlacher

- Les éperons de la tombe T. 83, par Françoise Passard-Urlacher

- La monnaie de la tombe T. 174, par Françoise Passard-Urlacher

Céramique, verre et métallurgie

- La céramique, par Stéphane Guyot

- Le verre, par Inès Pactat

                - Analyses physico-chimique des verres, par Inès Pactat avec la contribution de Bernard Gratuze

- Inventaire général du mobilier en verre

- La métallurgie, par Hervé Laurent

L’église funéraire, chronologie et fonction

- Chronologie des types de tombes et du site : datations relatives et absolues, par Françoise Passard-Urlacher, Nathalie Bonvalot

- Interprétation du monument, par Françoise Passard-Urlacher, Nathalie Bonvalot

Catalogue des tombes, par Nathalie Bonvalot, Françoise Passard-Urlacher avec la collaboration de Luc Buchet et Sophie Gizard

Planches

Inventaire anthropologique, par Luc Buchet

 

IV- Du royaume franc de Burgondie à l’empire carolingien : Evans et la christianisation des campagnes

Les « Sarrazins » évolution d’un enclos privilégié ? , par Françoise Passard-Urlacher

Le « Champ des Vis » et les églises funéraires en milieu rural : des fondations diversifiées, par Françoise Passard-Urlacher

Regards rétrospectifs, par Nathalie Bonvalot et Françoise Passard-Urlacher

 

Bibliographie

 

Résumé

Auteur(s)
Nathalie BONVALOT (dir.)
Nathalie Bonvalot est archéologue, rattachée à l’UMR 6249 Laboratoire Chrono-environnement, Besançon (CNRS, Université de Bourgogne Franche-Comté) ; spécialiste de l’Antiquité et du Moyen Âge ; ingénieure au service régional de l’archéologie DRAC Bourgogne Franche-Comté de 1987 à 2016
Françoise PASSARD-URLACHER (dir.)
Françoise Passard-Urlacher est archéologue, rattachée à l’UMR 6249 Laboratoire Chrono-environnement, Besançon (CNRS, Université de Bourgogne Franche-Comté) ; docteure en Protohistoire et Histoire des sociétés antiques, et spécialiste du haut Moyen Âge ; ingénieure au service régional de l’archéologie DRAC Bourgogne Franche-Comté de 1983 à 2016.
Jean TERRIER (préf.)
Archéologue cantonal, professeur de l’Université de Genève.
Public
Archéologues, chercheurs, anthropologues, professeurs d’université, historiens public regional
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Ouvrage publié avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté