Cahiers du théâtre antique N°2 - Cahiers du GITA n°20

Cahiers du théâtre antique N°2 - Cahiers du GITA n°20

Médée. Versions et interprétations d'un mythe

Aurélien BERRA – Blandine CUNY-LE CALLET – Charles GUÉRIN (éd.)

2016 – ISBN : 978-2-84867-550-3 – 264 pages – format : 16*22 cm

Série : Revues

Revue : Cahiers du théâtre antique

23,00 €
OU
Résumé
Figure consacrée de la mère infanticide, le personnage de Médée a pourtant connu des incarnations très variées du VIIIe s. av. J.-C. jusqu’à aujourd’hui. Présente dans tous les domaines de la production artistique et de la pensée théorique, elle dépasse les textes et les œuvres qui se sont successivement emparés d’elle, et s’offre au public comme un mythe ouvert aux appréhensions les plus diverses. D’une version à l’autre et dans le choc de ses interprétations contradictoires, Médée constitue un support de création et d’analyse extrêmement malléable. En servant des choix idéologiques et artistiques marqués, elle révèle les intérêts spécifiques à chaque époque et à chaque contexte culturel.
Sommaire

Préface

 

I. Médée représentée

La légende de Médée d’après le papyrus musical du Louvre

Annie Bélis

 

Formes et fonctions de la prière dans la Médée de Sénèque

Charles Guittard

 

Médée entre images et imaginaire (XVIeXVIIIe siècle)

Noémie Courtès

 

Médée, ou l’invocation en scène (1693–1797)

Jean-Philippe Grosperrin

 

II. Médée interprétée

Les enfants de Médée à Corinthe : esquisse d’un complexe mythico-rituel

Charles Delattre

 

Médée en Italie : le témoignage de l’annalistique

Mathilde Simon

 

Médée, paradigme philosophique ? Réflexion sur l’usage de l’exemple de Médée chez les Stoïciens

Valéry Laurand

 

Lectures frontalières de Médée dans la tragédie romaine : réflexion sur l’essence du tragique à Rome

Jacqueline Dangel

 

Médée à l’école

Pierre Chiron

 

Médée chez les écrivains latins chrétiens

Lætitia Ciccolini

 

Médée chez les auteurs grecs chrétiens (IIeIVe siècle)

Sébastien Morlet

 

« Que Médée ne tue point ses Enfans aux yeux du Peuple ». La question du représentable dans les Médée écrites pour la scène (XVIeXVIIIe siècle)

Zoé Schweitzer

 

III. Médée matériau

« Je suis la plaie et le couteau ». Médée, Absyrtos et Nason dans les oeuvres d’Ovide

Karine Descoings

 

Le mythe de Médée dans le Bellum civile de Lucain

Isabelle Meunier

 

Médée dissimulée et exténuée dans Les Diaboliques de Jules Barbey d’Aurevilly

Mathilde Bertrand

 

La Médée de Pier Paolo Pasolini

Christophe Mileschi

Auteur(s)
Aurélien BERRA (éd.)
Aurélien Berra est maître de conférences à l’université Paris-Ouest - UMR 7041 & 8210
Blandine CUNY-LE CALLET (éd.)
Blandine Cuny-Le Callet est maître de conférences à l’université Paris-Est Créteil - EA 4395
Charles GUÉRIN (éd.)
Charles Guérin est professeur à l’université Paris-Est Créteil - EA 4395, UMR 8210 et IUF
Public
L’ouvrage s’adresse au public des chercheurs, enseignants et étudiants intéressés par la littérature antique et moderne, les usages de la mythologie et la transmission des textes et des traditions.
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Publié avec le concours de l'Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité (UFC – EA 4011), de l’Institut Universitaire de France et du laboratoire CRISES (université Paul-Valéry Montpellier 3 – EA 4424)