couverture de la revue Dialogues d'histoire ancienne, supplément 24

Dialogues d’histoire ancienne supplément 24

Une République impériale en question ?

Stéphane BENOIST (dir.)
Stéphane BENOIST (avant-propos de)

2022 – ISBN : 978-2-84867-899-3 – 282 pages – format : 16x22 cm

Revue : Dialogues d'Histoire Ancienne

Disponibilité : En stock

28.00 €
OU
Résumé

Ces neuf essais tentent de modifier notre approche des premiers siècles avant et de notre ère, à Rome et dans le monde romain, en abordant la notion de « République impériale », au moyen de l’étude des sources (littéraires, épigraphiques ou numismatiques) et des moments de transition entre la république et le principat, au travers d’analyses politiques, sociales et administratives. Le modèle impérial fait ainsi l’objet d’un nouvel éclairage à partir de définitions renouvelées de la res publica en tant que chose publique et État romain. Les figures de Cicéron et de Sénèque, des imperatores ainsi que d’Auguste ou de Tibère sont au cœur de cet ouvrage, fruit d’une recherche collective en cours.

Sommaire

Avant-propos

          Stéphane Benoist

 

À propos d’une république « impériale » en situation : aperçus historiographiques, méthodologiques et programmatiques

          Stéphane Benoist

Lectures du De Re Publica en contexte(s), remarques sur la République « impériale »

          Stéphane Benoist

Concilier res publica et personnalisation du pouvoir dans les années 50 avant notre ère ? La pensée cicéronienne au service du politique

          Jérôme Kennedy

L’imperator au secours de la res publica : un élément central du discours de légitimation du pouvoir impérial et ses origines républicaines

          Jérôme Sella

Auguste et la res publica : les implications pratiques d’une restauration

          Philippe Le Doze

Concilier l’idéal républicain et le principat augustéen : la carrière singulière de M. Valerius Messalla Corvinus (cos. 31)

          Cyrielle Landrea

Auguste, Tibère et la fin du triomphe romain

          Harriet Flower

Comment les Romains se représentaient leur Empire : l’apport des cursus sénatoriaux (époques républicaine et julio-claudienne)

          Frédéric Hurlet

« Le corps tout entier est asservi à l’âme ». Une réappropriation sénéquienne du pouvoir personnel à l’orée du principatus de Néron

          Jérôme Kennedy

 

Index des sources

Index des noms

Index des notions

Auteur(s)
Stéphane BENOIST (dir.)
Stéphane BENOIST (avant-propos de)
Des chercheurs confirmés et de jeunes docteur.e.s réunis dans le cadre d’un programme portant sur la pensée, les pratiques et les représentations du politique à Rome du IIe siècle avant notre ère au IVe siècle de notre ère, pour mener une première étape de la réflexion sur la « République impériale ».
Public
Étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs en histoire, lettres classiques, philosophie et sciences politiques. Public plus large s’intéressant aux renouvellements de la pensée politique concernant les notions de République et d’Empire à partir de l’exemple romain.
éléments téléchargeables
Soutien(s)
Publié avec le concours de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité (UFC – EA 4011) et du laboratoire HALMA (Histoire Archéologie Littérature des Mondes Anciens), Université de Lille, CNRS, Ministère de la Culture, UMR 8164