Cyclicité et déchirure dans l'oeuvre de Claude Louis-Combet

Cyclicité et déchirure dans l'oeuvre de Claude Louis-Combet

Stéphane LAVAUZELLE

2002 – ISBN : 978-2-84627-084-7 – 202 pages – format : 15*21 cm

Collection : Annales littéraires

Série : Centre Jacques Petit

Disponibilité : En stock

18,00 €
OU
Résumé
« La vie se partage la nuit dans le déchirement » De ces mots douloureux de Miriam Silesu, l'oeuvre de Claude Louis-Combet, qui préfacera d'ailleurs la jeune fille en pleine Passion apocryphe, est un écho tout aussi sombre, tout autant marqué par la faille et la rupture. Les mots sont bien pauvres, paradoxalement, pour dire ce qui se joue dans cette oeuvre. La Nuit, la Femme, la déchirure et le cycle, certes, sont présents dans la mémoire des pages, mais bien plus encore s'y trouve et qui sommeille, toute la valeur de cette oeuvre étant dans cet au-delà, dans cet écart, que seule l'adhésion du coeur et des sens peut approcher dans sa pureté d'au-delà. Et ces pages, alors, tout autant qu'une étude, se voudraient aussi témoignage d'une rencontre sans équivalent avec un auteur qui, bien plus qu'un homme de lettres comme l'époque les fait et les défait, est un être remonté de la plus ancienne des nuits, et proposant au lecteur, par la main tendue de sa plume, d'en épouser, de nouveau, les soyeuses et vénéneuses profondeurs.
Sommaire
Auteur(s)
Stéphane LAVAUZELLE
éléments téléchargeables
En Ligne