Site de l'université de Franche-Comté
PUFC

Résumé

L’ouvrage étudie, pour Rome et certaines de ses provinces occidentales, les expériences religieuses des individus (femmes, esclaves, affranchis, dévots de cultes dits étrangers) dont le statut et les choix les exposent souvent à des phénomènes d’exclusion. Il interroge la place qu’ils occupent dans les faits religieux de la cité pour mettre en valeur les ponts jetés entre les différents espaces communautaires à l’occasion des actes cultuels et pour réévaluer la portée des gestes accomplis par ceux dont la situation leur refuse a priori le premier rôle. Quoique bien encadrées, leurs pratiques, effectives, leur confèrent une capacité religieuse, qui mérite en effet d’être définie.

Public

L’ouvrage vise principalement la communauté scientifique (chercheurs et enseignants-chercheurs en histoire ancienne, épigraphie, religions de l’Antiquité), les étudiants ainsi qu’un public cultivé, intéressé par les questions religieuses durant l’Antiquité

Auteur(s)

Bassir Amiri est Maître de conférences en Histoire romaine à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté. Ses travaux portent sur l’histoire sociale, l’esclavage antique et la religion romaine. Il a publié Esclaves et affranchis des Germanies : Mémoire en fragments: Étude des inscriptions [...]

Mots-clés

Rome, Occident romain, religion romaine, paganisme, christianisme, cultes et sacerdoces publics, culte privé, esclaves, affranchis, femmes, identité, intégration, exclusion, marges

Soutiens

Publié avec le concours de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité (UFC – EA 4011) et de la Région de Franche-Comté dans le cadre de la convention N° 2015C-4109


logo choisir la FC
Mon panier